Mercato - Qui est Hwang Ui-Jo, nouvelle recrue des Girondins de Bordeaux ?

Commentaires()
L'attaquant international sud-coréen, ex-joueur du Gamba Osaka, vient renforcer le secteur offensif des Girondins de Bordeaux. Découvrez son parcours.

C'était attendu, c'est désormais officiel ! Ce vendredi, Bordeaux a officialisé l'arrivée du désormais ex-attaquant du Gamba Osaka, Hwang Ui-Jo (26 ans). Inconnu en France, l'international sud-coréen compte déjà plusieurs sélections et s'est fait un nom au Japon ces dernières années.


L'un des meilleurs avants-centres de Corée du Sud


Selon Alex Kim, correspondant Goal à Séoul, l'attaquant de 26 ans possède un profil "intéressant avec de multiples facettes. Il a parfois joué sur un côté mais son meilleur poste reste dans l'axe. Il bouge énormément sur un terrain et se montre généreux en efforts."

Originaire de l'équipe de l'Université de Yonsei, tout a démarré pour lui en K-League (la première division sud-coréenne) avec le Seongnam FC, où il a inscrit 43 buts au total. Il s'est ainsi fait repéré par le Gamba Osaka, au Japon, où il a évolué depuis 2017.


Des statistiques intéressantes


Si en 2019 il a marqué le pas (quatre buts en championnat), l'année précédente a été fructueuse pour Hwang Ui-Jo. Il a inscrit 20 buts toutes compétitions confondues sous les couleurs du Gamba Osaka, où il a connu des résultats collectifs en dents de scie. Ses performances individuelles ont été soulignées par les observateurs. Il a ainsi terminé dans l'équipe de la saison de l'an passé.

HWANG Ui Jo Gamba Osaka 2019-05-04

S'il n'a pas participé à la dernière Coupe du monde en Russie, il compte toute de même 27 apparitions avec les Guerriers Taegeuk pour huit réalisations. Il a disputé la dernière Coupe d'Asie, remportée par le Qatar. Son entraîneur en sélection est un certain Paulo Bento, compatriote et ami de Paulo Sousa, son nouveau coach à Bordeaux.


Exempté du service militaire


Comme Son Heung-Min (Tottenham), la plus grande star de la sélection sud-coréenne, Ui-Jo était sous la menace de devoir effectuer son service militaire dans son pays. Ce dernier est en effet obligatoire et dure au minimum 21 mois. Il doit être accompli entre 18 et 36 ans ce qui représente un frein pour certaines carrières, notamment chez les sportifs.

Pour être exempté par l'armée, il faut alors réaliser un grand fait d'arme et c'est ce qui est arrivé au futur joueur des Girondins. L'an dernier, il a remporté la médaille d'Or aux Jeux Asiatiques en compagnie de Son. Désormais, son service militaire va être réduit à quelques semaines. Il s'apprête pour la première fois de sa carrière à évoluer en Europe.


Pas le premier Sud-Coréen à jouer en Gironde...


Il faut être un connaisseur très assidu des Girondins pour s'en souvenir, mais Hwang n'est pas le premier joueur originaire de Corée du Sud à venir évoluer à Bordeaux. En 2012, Kim Kyung-Jun était arrivé au mercato hivernal, prêté le club estonien du FC Olimpi. Il était reparti au bout de cinq mois en évoluant seulement avec la réserve du club du Haillan.


... Ni en Ligue 1


Les joueurs venus de la péninsule coréenne ne sont pas nombreux dans l'histoire de la L1 mais ces dernières années, il y a eu quelques exemples intéressants dont Hwang Ui-Jo pourrait s'inspirer. On se souvient notamment de Park Chu-young qui avait brillé à Monaco avant de rejoindre Arsenal. Il avait même posé un lapin au LOSC pour filer en douce à l'anglaise.

L'article continue ci-dessous

Park Chu Young Monaco

Dijon peut aussi se vanter d'avoir eu Kwon Chang-hoon pendant deux saisons. Le milieu de terrain offensif vient d'ensagager à Fribourg en Bundesliga. Enfin, il y a eu Hyun-jun Suk à Troyes puis Reims. L'ancien attaquant de Porto a été jusque-là irrégulier dans l'élite.

Les plus anciens se souviendront peut-être de lui, surtout à Metz : Ahn Jung-hwan qui avait été l'un des héros de l'épopée sud-coréenne lors du Mondial 2002, avait joué une dizaine de matches en 2015-2016. L'attaquant n'avait pas marqué les esprits, avec seulement deux buts pour les Grenats.

Fermer