Mercato : Manchester United plus dépendant que jamais de Cristiano Ronaldo après les échecs Haaland et Nunez

Cristiano Ronaldo Manchester United 2021-22 GFXGetty/GOAL

Un autre été, une autre saga autour d'un transfert de Cristiano Ronaldo. Dans l'euphorie du retour de la légende portugaise à Old Trafford l'année dernière, les supporters de Manchester United ont peut-être oublié le cirque annuel "va-t-il partir, ne va-t-il pas partir" qui coïncide avec chaque mercato. À 37 ans, il est toujours capable de se mettre au centre de l'attention, même après une saison où sa place dans l'équipe a été une source de discorde.

Il était le problème et le remède - et on se demande sérieusement si Erik ten Hag sera vraiment capable de mettre en œuvre le style de football qui lui a permis de décrocher le poste à Manchester United avec Ronaldo à la pointe de son attaque. Mais, pour l'instant, il reste un élément essentiel des espoirs de réussite du Néerlandais pour sa première année au club. Manchester United veut et attend de Ronaldo qu'il aille jusqu'au bout des 12 mois restants de son contrat.

Jorge Mendes joue avec les nerfs des Red Devils

Ce n'est pas pour autant qu'il est certain qu'il restera, des sources proches de lui croient toujours qu'il y a une chance qu'il parte. L'expédition de Jorge Mendes ces dernières semaines - avec le Bayern Munich et Chelsea parmi les clubs qui auraient été sondés - est la preuve que son avenir est sur la table. À Old Trafford, on a le sentiment que Mendes joue un jeu.

Il n'est pas clair s'il s'agit de faire pression sur le directeur général Richard Arnold et le directeur du football John Murtough pour qu'ils accélèrent leurs opérations de transfert, ou s'il s'agit simplement d'une tentative pour obtenir un énorme dernier contrat pour son client. Mais du point de vue de Manchester United, ils ont besoin d'un Cristiano Ronaldo concentré et en pleine forme plus que prévu.

Un nouvel attaquant figurait en bonne place sur la liste des priorités de l'équipe cet été, avec d'abord Ralf Rangnick, puis Ten Hag et Murtough, qui ont identifié un avant-centre comme une nécessité. Erling Haaland a été une cible de choix depuis que le Norvégien a rejeté son mentor, Ole Gunnar Solskjaer, en 2020. Seules deux équipes étaient considérées comme des prétendants réalistes à sa signature cet été - Manchester City et le Real Madrid.

Si le Real Madrid n'avait pas concentré toute son attention sur l'échec de sa quête de Kylian Mbappé, on pense qu'Erling Haaland aurait opté pour l'Espagne, un pays où il souhaite vivre et jouer. Manchester United n'a jamais été une considération sérieuse, le joueur n'étant absolument pas convaincu par leur projet ou la direction du club. Darwin Nunez est devenu la principale cible offensive de cette fenêtre, Ten Hag et Murtough étant d'accord pour que l'Uruguayen ajoute une nouvelle dimension à leur attaque.

Ronaldo attentif aux ambitions de Man Utd sur le mercato

Mais leur intérêt est tombé dès que celui de Liverpool s'est manifesté, Manchester United refusant catégoriquement de s'engager dans une bataille de transferts avec ses plus féroces rivaux. Des sources proches des négociations ont fortement critiqué la stratégie de United, l'impression générale étant qu'ils étaient trop lents pour avoir une chance de battre Jurgen Klopp pour la signature d'un joueur qui était connu de tous les grands clubs européens après ses performances exceptionnelles avec Benfica en Ligue des Champions.

Ce qui est fascinant, c'est que Jorge Mendes avait le mandat pour vendre Darwin Nunez, ce qui signifie que tout accord avec Manchester United aurait directement affecté Cristiano Ronaldo. Mais la réticence de Manchester United à s'attaquer à Liverpool pourrait également alimenter les inquiétudes quant à leur ambition, qui serait la clé de la réflexion de Cristiano Ronaldo cet été.

Erling Haaland Darwin Nunez GFXGetty/GOAL

Les pensées se sont maintenant tournées vers des attaquants plus polyvalents, avec des discussions concernant l'ailier de l'Ajax, Antony, qui souhaite vivement être transféré à Old Trafford. Il y a peu d'autres cibles orthodoxes évidentes à poursuivre cet été. Cela signifie que Ronaldo sera probablement le seul avant-centre reconnu de Ten Hag - même s'il n'est pas aussi mobile que le souhaite le nouveau manager pour mettre pleinement en œuvre son système.

Seul numéro neuf de l'effectif

Marcus Rashford peut également jouer dans l'axe - mais il prévoit de faire comprendre qu'il veut une position définie sur la gauche. Anthony Martial peut opérer à la pointe de l'attaque, mais Manchester United est prêt à écouter les offres pour lui lors de ce mercato. Cela place Cristiano Ronaldo dans une position de pouvoir et d'importance. La question est de savoir s'il choisit d'embrasser son rôle dans une période de transition pour Manchester United.

Naturellement, il veut jouer la Ligue des champions et, à son âge, il n'a pas beaucoup de saisons à "gâcher" dans le cadre de la reconstruction d'un club qui est toujours en reconstruction. Il a donc le droit de remettre en question la direction prise par le club. Et il n'a pas besoin d'une autre année où il est critiqué pour ce qu'il n'est pas, alors qu'il est sans honte ce qu'il est. Ronaldo ne sera jamais l'homme qui dirigera le pressing ou dépensera son énergie dans les domaines où il est le moins efficace. Mais il marquera un grand nombre de buts - à condition qu'il soit servi - et quelques autres, même s'il ne l'est pas.

Il trouvera les moments décisifs - un triplé par-ci, un but à la dernière minute par-là. Il fera lever les foules et donnera de l'éclat à une équipe et à un club qui en ont cruellement manqué pendant une bonne partie de la décennie. Et il améliorera le niveau sur le terrain d'entraînement. Mais Ten Hag aura aussi besoin de voir son côté paternel et protecteur. Peut-être à la manière d'Eric Cantona pour la classe de 92.

La 1ère mission de Ten Hag : rassurer CR7

Lorsque le Français est revenu de sa suspension pour avoir donné un coup de pied Kung-Fu à un supporter de Crystal Palace en 1995, il n'était pas aussi dynamique que le joueur qui a mené Manchester United à deux titres consécutifs lors de ses deux premières années au club. Mais il a soulagé David Beckham, les Nevilles, etc. et a porté une nouvelle ère qui allait être la deuxième grande équipe de Sir Alex Ferguson.

Cristiano Ronaldo était là au début de la troisième et dernière grande équipe de Fergie, lorsque Roy Keane et Ruud van Nistelrooy ont été écartés pour que le jeune homme de 20 ans et Wayne Rooney prennent la tête d'une nouvelle génération. Ten Hag est maintenant chargé de la responsabilité d'un nouveau rebond et, même s'il bénéficiera du nettoyage causé par le départ d'agents libres tels que Paul Pogba et Nemanja Matic, Ronaldo est une situation qui doit être gérée avec précaution.

L'une de ses premières tâches sera de lui dire qu'il n'est pas à vendre. Ensuite, il devra convaincre Cristiano Ronaldo que ses ambitions peuvent encore être réalisées à Old Trafford, malgré les preuves du contraire. Bienvenue à Manchester, Erik.