Mercato - Au revoir les Galactiques, bonjour les Espoirs au Real Madrid

Commentaires()
Getty Images
La tendance s'affirme : ce Real Madrid semble avoir délaissé le recrutement pharaonique et se dirige désormais vers l'achat de jeunes espoirs.

Les deux ères Galactiques présidées par Florentino Perez, semblent aujourd'hui bien loin. Le président merengue pose désormais à côté d'espoirs et non plus de Zidane ou de Figo. Ces dernières années, le club madrilène a effectivement beaucoup misé sur les jeunes. Preuve à l'appui.

22,83 ans, c'est la moyenne des recrues madrilènes sur les six dernières années alors qu'elle grimpait allégrement à 24 en 2009-2010. Ce n'est donc pas qu'une impression et Brahim Diaz vient de renforcer la tendance cet hiver. 19 ans, 15 millions d'euros (+ bonus). On est loin du transfert de Gareth Bale ou de Cristiano Ronaldo.

Les 27 dernières recrues du Real ont d'ailleurs pour la grande majorité un profil de jeune espoir. Lorque l'on examine de plus près les chiffres de transferts madrilènes, on se rend compte que depuis le début du second mandat de Perez, le Real a dépensé la modique somme de 680.9 million euros. Le total des dernières recrues culmine à 152 millions (Rodrygo (40), Lunin (9), Odriozola (30), Courtois (35), Mariano (23) et Brahim Diaz (5)). On notera qu'une grosse partie de cette somme a été investie sur des joueurs nantis d'un statut de jeune prometteur.

Mais pourquoi le Real Madrid a-t-il effectué un tel virage à 180 degrés ? L'émergence du fair-play financier ? L'arrivée du PSG comme nouveau poids lourd du mercato ou tout simplement l'investissement fait sur le nouveau Santiago Bernabeu ? Les raisons sont multiples, mais le constat reste le même : le Real qui avait fait du recrutement pharaonique sa marque de fabrique, semble être enfin rentré dans le rang. Au moins jusqu'à l'été prochain. On imagine bien que les prochains investissements du club 3 fois lauréat de la C1 consécutivement seront conditionnés, d'ici là, par ses résultats sportifs.

L'article continue ci-dessous

En effet, si le géant merengue vit actuellement une période de transition, on le voit mal rester inactif au mercato d'été ou investir sur des jeunes en cas de saison blanche. On l'a déjà vu par le passé à différentes reprises, le recrutement galatique a souvent agi comme un pansement sur les affres du sportif afin de calmer les socios ou tout simplement les conditionner pour le prochain rendez-vous électoral. Et monsieur Pérez en sait quelque chose.

On ne sera donc pas surpris de voir la cellule de recrutement merengue s'activer tous azimuts cet été si le club de la capitale, actuellement 5e à dix points du leader en Liga, finit l'exercice bredouille. Le jeunisme actuel sera certainement remis au placard au profit des Neymar, Kane, et autres Hazard.

 

Prochain article:
Monaco, Thierry Henry annonce Subasic "apte" et des "choses avancées" pour un attaquant
Prochain article:
Higuain non retenu dans le groupe du Milan pour le Genoa
Prochain article:
Mercato - Julian Weigl au PSG, c'est "non" pour le directeur sportif de Dortmund
Prochain article:
Equipe de France - Guy Stéphan : "Il n'y a pas de problème" avec Aymeric Laporte
Prochain article:
PSG, Thiago Silva : "Ma relation avec Emery n'était pas la même, la patte Tuchel peut faire la différence"
Fermer