News Résultats en direct
Mercato

Mercato - Adil Rami : "Je ne suis fermé à rien"

08:27 UTC+2 20/08/2019
Adil Rami Marseille
Licencié par l'OM au cours de l'été, le champion du monde 2018 est à la recherche d'un nouveau projet et ne ferme aucune porte.

Adil Rami a connu un été très compliqué. Entre sa rupture avec Pamela Anderson mais surtout son licenciement de l'Olympique de Marseille en raison d'un passage non autorisé dans l'émission Fort Boyard, le champion du monde 2018 a connu une intersaison brutale. Sur les ondes de RMC Sport, l'ancien défenseur de l'Olympique de Marseille est sorti du silence et n'a fermé aucune porte concernant son avenir tant qu'il peut rejouer au football au haut niveau.

"Tout est possible. Le plus important, c’est le football, sentir la pelouse. Chambrer, être chambré. Avoir de l’adrénaline, de la compétition. Je sais que mes agents ont beaucoup d’appels. J’attends tranquillement. Rester en France ? Je ne sais pas encore. J’ai envie de donner tort à certaines décisions prises par certains dirigeants. Je reste serein, que ce soit en France ou à l’étranger. Je suis partant pour le combat. (…) Je suis prêt à redevenir le Adil Rami que vous connaissez", a indiqué Adil Rami.

"J'avais une revanche à prendre"

Le champion du monde 2018 a fait le point sur sa situation actuelle : "Ça va, fidèle à moi même, j’essaie de garder le moral, de penser positif, d’avancer. Je reste optimiste, je suis bien entouré. Le sourire et le travail sont mes médicaments. Il faut savoir que depuis l’année dernière, j’ai commencé à reprendre une préparation, j’étais suivi par des préparateurs. J’avais déjà en tête une revanche à prendre par rapport à la mauvaise saison que j’avais faite. Mais du coup, on m’a coupé l’herbe sous le pied".

"Aujourd’hui, je continue à Cannes. Ça m’aide beaucoup mentalement. Aujourd’hui, je suis libre et déterminé. Le fait qu’on ait pris du temps avec l’OM, les gens ne connaissaient pas ma situation. Il y a eu un grand désaccord avec les dirigeants de Marseille. Je laisse mes avocats s’en occuper", a ajouté l'ancien défenseur de Lille et de l'Olympique de Marseille.

Adil Rami a promis de se relever : "J’avance grâce à la force de mon mental. J’ai vraiment confiance en mon mental. On m’avait prévenu que ça allait être dur après une Coupe du Monde. Plusieurs choses ont fait que j’ai fait une mauvaise saison à l’OM : très peu de vacances, pas de préparation et pour moi la préparation, c’était important. Après, on n’a pas tous fait une bonne saison. (...) J’aime ça, quand on n’a plus confiance en moi. J’attends qu’une chose : retrouver un club et montrer à tout le monde que je suis là. Je laisse parler les gens et aujourd’hui on a l’impression que moins on parle et plus on a tort. Mais je reste concentré sur mon travail".