Mendy, Marçal, Meunier et les dix meilleures recrues de la Ligue 1

Dernière mise à jour
Getty

Kamil Glik (Monaco)

Ancien capitaine du Torino, Kamil Glik s’installe dans la principauté pour renouveler une charnière centrale qui ne satisfait plus Leonardo Jardim. Ce dernier s’appuie largement sur le solide défenseur polonais. Il est d’ailleurs le joueur le plus utilisé par le technicien portugais (36 matches en Ligue 1). Avec 31 buts encaissés, Monaco est la deuxième meilleure défense du championnat (derrière le PSG). En plus de son travail défensif considérable, il compte 6 buts, soit le meilleur total pour un défenseur la saison dernière.
Prix du transfert : 8M€

Mbappé le bisounours, Lemar le lover... L'émojis game ed Sidibé

Benjamin Mendy (Monaco)

Marcelo Bielsa a su déceler son potentiel. Leonardo Jardim l’a fait éclater au grand jour. En passant de Marseille à Monaco, Benjamin Mendy a également franchi un palier dans sa carrière. L’arrière gauche a été l’un des grands artisans de la superbe saison monégasque. Indispensable dans les tâches défensives, il a également excellé dans le secteur offensif, en témoignent ses 3 passes décisives. Des qualités qui lui ont permis de prendre une longueur d’avance sur ses concurrents en Équipe de France, dans laquelle il est bien parti pour s’installer durablement.
Prix du transfert : 10M€

Dante (Nice)

Après sept ans passés en Allemagne, Dante se laisse convaincre de rejoindre la Côte-d’Azur. Il y retrouve son ancien entraîneur à Mönchengladbach, Lucien Favre. Ce dernier compte largement sur le solide défenseur brésilien (33 ans) qui apporte toute son expérience à la jeune armada niçoise. Indispensable dans la charnière centrale, il totalise 33 sorties en Ligue 1 et a distillé 3 passes décisives. Il a grandement participé à la bonne saison de l’OGC Nice qui a accroché la 3e place, synonyme de tour préliminaire de la Ligue des champions.
Prix du transfert : Non communiqué

Wylan Cyprien (Nice)

En provenance de Lens, Wylan Cyprien a explosé en Ligue 1. Associé à Jean-Michaël Séri, le milieu offensif a montré que son entraîneur ne s’est pas trompé en allant le chercher à l’étage inférieur. Sa vivacité et son aisance technique lui permettent de finir l’exercice 2016-2017 avec 8 buts et 3 passes décisives. Malgré une progression brutalement stoppée en mars dernier (rupture totale du ligament croisé du genou droit), il est très courtisé. Son nom avait notamment été évoqué au Paris Saint-Germain.
Prix du transfert : 1,5M€

Fernando Marçal (Guingamp)

Le latéral gauche arrive en Bretagne en août, prêté par Benfica. Il s’installe rapidement dans le onze de départ de l’EAG et se montre indispensable dans le secteur défensif. Mais pas seulement. Son apport offensif est lui aussi précieux. Il termine d’ailleurs la saison avec 7 passes décisives, soit le meilleur total guingampais. L’En Avant fait son possible pour conserver son joueur pour le prochain exercice. Un dossier compliqué tant il a tapé dans l’œil de nombreux clubs, notamment en France.
Prix du transfert : Prêt

Thomas Meunier (PSG)

Venu concurrencer Serge Aurier, qui a globalement réussi la saison précédente avec le PSG, Thomas Meunier débute dans le costume de doublure. Pourtant, le Belge satisfait rapidement Unaï Emery. Le technicien espagnol donne plus de temps de jeu au latéral droit qui dégage plus de sérénité que son coéquipier laissé sur le banc. Défensivement, il se montre solide. Offensivement, il multiplie les centres et termine avec 4 passes décisives (et 1 but). Une saison réussie en tout point pour le Belge qui a su se montrer indispensable et qui devrait débuter l’année prochaine avec un tout nouveau statut.   
Prix du transfert : 7M€

Suivez toute l'actualité des transferts

Morgan Sanson (Marseille)

Choisi par l’état-major marseillais pour incarner le nouveau projet olympien, Morgan Sanson est la première recrue hivernale. Il quitte alors Montpellier pour Marseille. Le milieu de terrain polyvalent s’adapte rapidement et plait à Rudi Garcia qui l’intègre à l’équipe type. Associé à Maxime Lopez, avec qui il s’entend à merveille dans l’entrejeu phocéen, il apporte notamment sa vista. Il termine avec sept passes décisives en seulement quinze matchs sous le maillot de l’OM. De bon augure en vue de la saison prochaine.
Prix du transfert : 9M€ + 3M de bonus

Bafétimbi Gomis (Marseille)

Après une expérience mitigée en Angleterre, Bafetimbi Gomis est prêté à l’Olympique de Marseille par Swansea. Aux côtés de Florian Thauvin et Dimitri Payet, l’ancien stéphanois et lyonnais se rappelle au bon souvenir de la Ligue 1. Avec 20 réalisations, il bat son record personnel de buts inscrits sur une saison (il était resté à 16 avec Saint-Etienne en 2007-2008 et Lyon en 2012-2013). Malgré une année convaincante, son avenir pourrait toutefois s’écrire loin de Marseille.
Prix du transfert : Prêt

Cheick Diabaté (Metz)

Six mois après son départ de Bordeaux pour Osmanlispor, Cheick Diabaté fait son retour en Ligue 1. Le Malien sort de six mois compliqués en Turquie où il a très peu joué. Son arrivée en Lorraine est un renouveau pour l’avant-centre. Et une bonne pioche pour le FC Metz. Titulaire à la pointe de l’attaque des Grenats, il contribue grandement au maintien du FC Metz, alors barragiste lorsqu’il pose ses valises en hiver. En seulement 12 rencontres, il inscrit 8 buts. Une aubaine pour les Messins qui évolueront encore dans l’élite la saison prochaine.
Prix du transfert : Prêt

Ivan Santini (Caen)

En conflit avec son attaquant phare, le SM Caen cherche un avant-centre afin de pallier le très probable (à l'époque) départ d’Andy Delort. En recrutant Ivan Santini, il a fait le bon choix. Le Croate, en provenance du Standard de Liège, a rapidement pris ses marques en Ligue 1. Malgré sa faible contribution défensive, il se montre indispensable sur le front de l’attaque et est précieux dans le secteur aérien. Pas moins de 34 apparitions en championnat la saison dernière, 15 buts et 2 passes décisives. De quoi faire oublier Delort.
Prix du transfert : 2M€