Mario Balotelli : en mission pour faire du Vélodrome son jardin

Commentaires()
Getty
Auteur d'un but et d’une célébration fantasque face à Saint-Etienne (2-0), Mario Balotelli poursuit son opération séduction du public marseillais.

Il fallait voir combien de maillots floqués de son nom on pouvait croiser sur le boulevard du Prado, une heure avant le coup d’envoi du match face à Saint-Étienne, pour comprendre la Balotelli mania qui se joue ces dernières semaines à Marseille. Et le buteur italien n’a pas mis bien longtemps à donner raison à ceux qui affichent fièrement son nom dans les rues de la ville. Une nette occasion manquée dès la 6e minute puis un superbe geste pour ouvrir le score quelques instants plus tard. Après avoir terrassé Loïc Perrin au marquage, « Balo » a réalisé un geste acrobatique plein de puissance et de précision pour inscrire son quatrième but sous les couleurs phocéennes. "Mario a mis un but difficile à mettre, soulignait Rudi Garcia en conférence de presse après la rencontre. Physiquement il est très fort, très adroit, même s’il venait de rater une occasion plutôt facile. C’est la force des grands buteurs de ne pas douter."

À l’OM, beaucoup sont désormais persuadés d’avoir trouvé un joueur dans la lignée des emblématiques du passé. Il faudra, tout de même, que ses performances s’inscrivent dans le temps au delà de son contrat de six mois pour que la distinction lui revienne de plein droit.

L'article continue ci-dessous

3 buts en 3 matches au Vélodrome

Arrivé en rockstar alors que l’OM alimentait depuis des mois le manque d’un buteur d’envergure à la pointe de son attaque, Mario Balotelli ne fait rien pour entacher sa réputation. Caractériel et show-man, l’Italien avait déjà tout pour correspondre à la mentalité des supporters marseillais qui voient en lui une incarnation fidèle de ce que représente le maillot. Encore faut-il que le personnage assume sur le terrain. Et depuis son arrivée, c’est le moins que l’on puisse dire. Devant un public qui avait scandé son nom un peu plus fort que celui des autres durant la présentation des équipes, « Super Mario » a frappé d’entrée. "Il prend la lumière, il prend la pression, il me fait penser à Ibrahimovic, faisait remarquer Jean-Louis Gasset en conférence de presse. D’ailleurs il a marqué un but à la Ibrahimovic. Il a ramené le public et la confiance. Beaucoup de ses partenaires vont élever leur niveau de jeu avec lui."

Pleinement investi dans son nouveau rôle, Mario Balotelli en soigne tous les aspects. Alors qu’il avait déjà fait état de son entente avec Florian Thauvin, le meilleur joueur marseillais, sur les réseaux sociaux via une célébration commune et autres moments partagés, l’Italien s’est de nouveau distingué avec une célébration hors du commun.

Après avoir inscrit le premier but de la rencontre, l’ancien niçois s’est précipité pour récupérer auprès d’un cameraman du club son téléphone portable qu’il lui avait confié pour mettre son plan à exécution : se filmer avec ses partenaires et le public pour partager sa célébration sur son compte Instagram. Des images qui, dimanche soir, avaient déjà bien voyagé. "Je sais que dès que je fais quelque chose cela fait le tour du monde", déclarait-il au micro de Canal+. Sur la pelouse du Stade Vélodrome, où bien des choses sont déjà toutes acquises à sa cause, Mario Balotelli poursuit son opération séduction. Face à Nice le week-end prochain, il aura l’occasion de montrer qu’il embrasse désormais un autre écusson. La semaine suivante, face au PSG, il aura l’opportunité de grimper encore davantage dans l’estime des supporters. Beaucoup d’entre eux signeraient bien volontiers pour que le Vélodrome devienne son jardin un peu plus longtemps que prévu.

Fermer