News Résultats en direct
PSG

Marco Verratti : "On a maintenant une crédibilité en Ligue des Champions"

14:33 UTC+2 26/09/2017
Marco Verratti PSG Paris Saint-Germain
Marco Verratti était en conférence de presse à la veille de PSG-Bayern Munich, choc de la 2e journée de groupes de la Ligue des champions.

Vous avez eu un pépin physique pendant la tournée aux USA et il n'y a pas beaucoup de remplaçants à votre poste, estimez-vous que la saison va être très longue pour vous ? 

Je ne pense pas non. J'ai joué 1 match sur 3 mais ce n'était pas ma volonté. J'ai eu un problème au genou mais ce n'etait pas un pépin physique. Le premier match que j'ai joué c'était 45 minutes contre la Juventus, ensuite c'était Monaco....Comme tous les joueurs, les premiers matches sont un peu plus difficiles. Mais là ça va mieux, je n'ai pas de problèmes. 

Le PSG doit gagner la Ligue des Champions et il y a aussi la Coupe du Monde, est-ce que c'est la saison la plus importante de votre carrière ? 

Non, toutes les saisons ont été importantes depuis que je joue au football. On doit se donner à fond pour ne pas avoir de regrets à la fin de la saison, on ne choisit pas les saisons.... Bien sûr c'est une saison importante parce qu'il y a deux objectifs importants cette année dont la Coupe du Monde, mais je n'ai le temps de penser à ça. Là je me concentre sur le match de demain qui est important pour le club. On pense match après match. 

En quoi pouvez-vous contribuer au projet du PSG ? 

J'y contribue sur le terrain. De bien jouer au football, de toujours être bon. C'est l'objectif de tous les joueurs d'ailleurs. Le club veut faire quelque chose de grand. Il l'a démontré cette année en achetant Neymar et Mbappé. Ce sont des joueurs qui te font grandir donc le club nous fait grandir par la même occasion. 

Le PSG a acheté des joueurs importants, est-ce que ça vous a convaincu de poursuivre le projet ? Voulez-vous prolonger votre contrat ?

Quand je parlais avec le club, je ne savais pas qu'ils allaient acheter de grands joueurs. Je suis très content de l'équipe actuellement, tous les joueurs veulent que le club grandisse. On a tous le même objectif. Prolonger ? Je ne sais pas du tout encore. Je ne règle pas ce genre de choses, je préfère me concentrer sur le championnat. On va voir...

Qu'est-ce qu'il va falloir améliorer pour prendre moins des cartons ? Quand Ancelotti était entraineur au PSG, il avait dit qu'il fallait que vous arrêtiez de parler sur le terrain...

Ancelotti est une personne très importante pour moi. J'étais très jeune quand je suis arrivé ici, je jouais en Ligue 2 (Serie B, en Italie, ndlr) ! C'était pas facile pour moi. Il m'a beaucoup aidé pour mon adaptation. Il m'a aussi aidé sur et en dehors du terrain, quand j'étais dans des moments très difficiles. Il m'a donné beaucoup de confiance. Concernant les cartons, la dernière fois je n'en ai pas pris un parce que j'ai parlé à l'arbitre ! J'avais même pas fait de faute. Contre Evian (quand Ancelotti a fait sa sortie dans la presse sur Verratti, ndlr), j'avais pris un rouge parce que j'avais parlé à l'arbitre (rires). Donc ce n'est pas pareil. 

Qu'est ce qu'Ancelotti a apporté au club ? 

Il a amené beaucoup de joueurs. Il y a cinq ans, il fallait convaincre des joueurs de venir dans un club qui n'est pas celui qu'il est aujourd'hui. Je pense à Thiago Silva par exemple, ou à Ibrahimovic. Il a apporté son expérience pendant la première année parce que le club n'avait pas d'expérience. Tous les joueurs avaient un grand respect pour lui, on l'écoutait tous. On avait fait de bonnes saisons que ce soit en championnat ou en Ligue des Champions. 

Est-ce que vous sentez que vous devez faire un très gros match demain pour montrer que vous êtes toujours un des meilleurs milieux de terrain ? 

Je ne pense pas qu'avec un seul match on démontre qu'on est le meilleur joueur. Si je fais trois mauvais matches après ça, je ne pense pas que vous direz que je suis le meilleur. On a 50 matches, chaque match est important. Il y a bien sûr des matches différents comme celui de demain car on joue contre une grande équipe, en Ligue des Champions et à la maison. Je n'ai pas cette pression de montrer quoi que ce soit à qui que ce soit. Je fais mon travail et je fais mon maximum. Je dois travailler encore plus quand je suis moins bien, c'est tout. 

Est-ce le moment d'envoyer un signal contre une des meilleures équipes d'Europe ? 

On doit envoyer un signal à nous-mêmes déjà.  Ce n'est pas un match décisif car nous sommes à la deuxième journée seulement. C'est sûr que si on gagne ce match on aura plus de confiance. Si on gagne le match c'est une bonne chance évidemment, mais si on le perd on en aura d'autres pour se rattraper. On doit aussi profiter parce que c'est l'une des premières fois que je sens qu'on est comme le Bayern. C'est un travail que l'on fait depuis 5 ans, on a maintenant une crédibilité en Ligue des Champions.