Manchester United - Wayne Rooney : "José Mourinho est une cible facile"

Commentaires()
Patrick McDermott
Ancien joueur de Manchester United, Rooney a estimé que le discuté José Mourinho n'était pas le principal fautif de la crise que traverse le club.

Ancienne gloire de Manchester United, où il a évolué entre 2004 et 2017, Wayne Rooney, 32 ans, évolue aujourd'hui en MLS, du côté de DC United. Néanmoins, celui qui compte 119 sélections pour les Three Lions garde forcément un oeil particulièrement attentif sur ce que proposent les Red Devils, lui qui a quitté le club en 2017, alors que ce dernier sortait déjà d'une situation laborieuse sous les ordres Louis Van Gaal. 

Aujourd'hui entraîné par José Mourinho, Manchester United s'est relevé en Premier League face à Newcastle (3-2) lors de la dernière journée, sortant quelque peu la tête de l'eau après une période compliquée, mais le climat en interne apparaît toujours comme tendu, le technicien portugais étant plus que jamais la cible si bien de ses joueurs que de certains médias britanniques, lui qui n'hésite plus à pointer du doigt ses protégés dans la presse. 

L'article continue ci-dessous

"Certains joueurs doivent être meilleurs", estime Wayne Rooney

Néanmoins, alors que les tabloïds anglais croient savoir que certains joueurs n'en pourraient plus d'évoluer sous les ordres de l'ancien entraîneur du Real Madrid, Wayne Rooney, lui, estime que la mauvaise passe traversée par le club s'explique avant tout par un manque d'investissement. 

Jose Mourinho Manchester United Newcastle Premier League 2018-19

"Cela a été une situation difficile. Les joueurs, l'entraîneur ont eu un début de saison compliqué. Je sais que José reçoit une quantité de critiques, mais les joueurs doivent relever la tête. Ils doivent s'impliquer, ils doivent être meilleurs. Le manager peut faire énormément, mais ensuite c'est aux joueurs sur le terrain de produire du jeu, collectivement (...) José est une cible facile. Certains joueurs doivent être meilleurs", a en effet estimé l'ancien attaquant de United, dans des propos accordés au Daily Telegraph ce mardi. En cas de nouvelles désillusions dans les prochaines semaines, la position de José Mourinho, déjà plus que fragilisée, pourrait toutefois s'avérer particulièrement délicate à gérer, poussant potentiellement ses dirigeants à lui trouver un successeur. 

Fermer