Manchester United-PSG, Ole Gunnar Solskjaer : "C'est le bon moment pour nous de jouer ces matches importants "

Commentaires()
Getty Images
Ole Gunnar Solskjaer était en conférence de presse avant le choc de mardi, face au PSG (21h). Le coach de United est confiant mais reste anxieux.

Martial / Sanchez : un fauteuil pour deux

Ce sont deux très bons joueurs, ce n'est pas tant qu'ils luttent, il n'y a pas de bagarre (rires). Mais on a des objectifs, comme aller le plus loin possible en Ligue des Champions. Anthony est très jeune, Alexis a plus d'expérience, je suis content d'avoir deux profils différents. 

L'évolution du PSG

Ça a été fantastique.  En 1995, j'ai joué contre eux quand je jouais à Molde, en Coupe des Coupes. Entre temps, ils ont fait des pas énormes. Ils ont Buffon, l'un des meilleurs gardiens du monde, Thiago Silva, Mbappé, Neymar... Cela en dit long sur leur évolution. Ils ont beaucoup de confiance puisqu'ils ont l'habitude de gagner. 

(Sur le fait qu'il soit allé les voir jouer à Lyon) Je crois que c'est difficile de faire des comparaisons parce qu'ils savent qu'en Ligue 1 ils vont souvent gagner donc il peuvent changer leur approche mais c'est intéressant de les voir autrement qu'à la télévision. On voit les espaces, on apprécie la vitesse de Mbappé par exemple. 

Kylian Mbappé Cheikh Traore PSG Guingamp Ligue 1 09012018

Toutes les équipes qui ont des absents sont amoindries. Mais attention car cela va donner des opportunités aux autres joueurs de se montrer. On ne sait pas comment ils vont jouer, c'est difficile de le prédire.

United qui redore son blason

On va jouer des grands matches mais là on se concentre sur celui de demain contre le PSG. Il ne faut pas regarder trop loin sinon on va perdre notre concentration. 

Cela fait trop longtemps que United n'a pas joué de grands matches. Je pense au match contre le Real, quand Nani a été expulsé... On est très content et très anxieux de jouer contre le PSG. Ce sont des soirées spéciales. Mon dernier souvenir c'était quand on avait gagné 7-1 contre la Roma et j'étais sur le banc. L'entraineur était content, il avait dit que ce n'était pas grave d'avoir perdu 2-1 à l'aller. Je veux donner cette confiance à mes joueurs. 

Au moment du tirage au sort, je n'étais pas le coach de United. Je l'avais regardé et m'étais dit que ce serait un super match. Je commence à bien connaitre mes joueurs, on a un certain style, on le fait évoluer. C'est le bon moment pour nous de jouer ces matches importants.

Sera-t-il encore l'entraîneur la saison prochaine ? 

Il reste encore quelques mois avant la fin de saison. Moi, évidemment, je fais tout ce que je peux faire pour faire gagner le club. 

Depuis le premier jour, j'adore ce que je vis. Mais je savais qu'il y avait des défis : on était loin, on avait perdu contre Liverpool, mes joueurs avaient perdus confiance, mais ils ont très bien réagi. 

Je suis très content de l'attitude et de l'approche de mes joueurs. Si on se concentre, qu'on on se prépare bien... Il ne faut juste pas regarder trop loin, il faut se qualifier déjà en quarts de finale de Ligue des Champions. 

L'article continue ci-dessous

Sur le VAR

On voit le VAR depuis un bout de temps donc on commence à le connaitre. C'est une bonne chose à partir du moment où il y a un incident clair et évident. J'aime beaucoup discuter le lendemain d'un penalty, s'il y était ou pas. Mais je ne pense pas que ça va poser problème demain. 

Une fois arrivé ici, on s'attend à gagner tous les matches... Avec les joueurs que j'ai à disposition, le staff... On sait qu'on ne va pas gagner toutes les rencontres, mais par exemple les joueurs sont encore déçus d'avoir perdu deux points contre Burnley.

Sabrina Belalmi, à Old Trafford.

Fermer