Manchester United, Paul Scholes dézingue Romelu Lukaku : "Ils ne gagneront pas la Premier League avec lui"

Commentaires()
Getty Images
En grande forme, Paul Scholes a littéralement dézingué Manchester United et plus particulièrement Romelu Lukaku cette fois-ci.

Paul Scholes tire plus vite que son ombre. L'ancien milieu de terrain de Manchester United, désormais consultant à la TV pour la chaine Sky, n'a pas la langue dans sa poche, surtout lorsqu'il s'agit d'évoquer son ancien club avec lequel il a tout remporté durant sa carrière. Comme la plupart des supporters, l'ancien international anglais est dépité de voir les Red Devils dans une telle situation depuis quelques années.

Après avoir de nouveau critiqué José Mourinho en faisant référence au fait que même Lionel Messi aurait des difficultés dans le Manchester United actuel, Paul Scholes s'est attaqué à l'avant-centre des Red Devils : Romelu Lukaku. L'ancien milieu de terrain est dubitatif concernant la capacité de l'international belge de mener les Red Devils vers le titre en Premier League.

Pas de doublure pour Lukaku

Lukaku Rashford Manchester United Valencia Champions League 02 10 2018

L'article continue ci-dessous

"Je ne suis tout simplement pas sûr que vous gagnerez un jour le championnat avec un buteur comme lui. Je ne pense pas que son jeu en dehors de la surface soit suffisant. Je ne sais pas s'il travaille assez dur, mais il est toujours un jeune homme qui a bien fait et marqué beaucoup de buts. Il est rapide et fort, mais Lukaku est l'un des nombreux joueurs de United qui ont l'air d'être en manque de confiance", martelé Paul Scholes à ESPN.

L'ancien milieu de terrain est sceptique quant à l'absence d'un véritable concurrent à Romelu Lukaku en attaque : "Je ne pense pas qu'il réalise à quel point il peut être bon, mais il a besoin d'aide car qui d'autre peut jouer au poste d'avant-centre maintenant à Manchester United ? Marcus Rashford ou Anthony Martial ? Peut-être, mais ils ressemblent à des ailiers".

"Et ils se font avoir par le manager. Nous avions quatre avant-centres - Andy Cole, Teddy Sheringham, Ole Gunnar Solskjaer et Dwight Yorke - et quand ils traversaient de mauvaises périodes, que chaque footballeur connaît, quelqu'un d'autre attendait pour entrer. Cela a aidé leurs performances car ils savaient que s'ils ne jouaient pas, ils seraient retirés. Peut-être que Lukaku en a aussi besoin", a conclu Paul Scholes.
 

Prochain article:
Higuain non retenu dans le groupe du Milan pour le Genoa
Prochain article:
Mercato - Julian Weigl au PSG, c'est "non" pour le directeur sportif de Dortmund
Prochain article:
Equipe de France - Guy Stéphan : "Il n'y a pas de problème" avec Aymeric Laporte
Prochain article:
PSG, Thiago Silva : "Ma relation avec Emery n'était pas la même, la patte Tuchel peut faire la différence"
Prochain article:
Entorse de la cheville gauche sans lésion pour Verratti
Fermer