Manchester United - Ole Gunnar Solskjaer agacé par l'attitude de Martial

Commentaires()
Getty
Ole Gunnar Solskjaer aurait reproché son attitude à Anthony Martial dans le vestiaire à l'issue du match nul contre Chelsea dimanche (1-1).

La tension est importante dans le vestiaire de Manchester United en cette fin de saison, alors que l'équipe n'a gagné que deux de ses dix derniers matches et vient de concéder le nul sur sa pelouse contre Chelsea (1-1). Un résultat qui ne permet pas aux hommes d'Ole Gunnar Solskjaer de se rapprocher de la quatrième place, qualificative pour la prochaine Ligue des champions.

Dans le vestiaire après cette nouvelle contre-performance, l'entraîneur norvégien s'en est pris à Anthony Martial devant l'ensemble de ses coéquipiers, selon le Daily Mail. Il lui reprocherait son attitude ces dernières semaines à l'entraînement, et y compris pendant la rencontre. L'international français n'est d'ailleurs pas entré en jeu, son coach préférant lancer un Alexis Sanchez en manque de confiance.

L'article continue ci-dessous

Plusieurs supporters ont également reproché un manque d'implication à l'ancien monégasque via des messages sur les réseaux sociaux, accompagnés de photos montrant le joueur les mains dans le dos observant ses coéquipiers s'échauffer avant la rencontre.

L'arrivée d'Ole Gunnar Solskjaer en lieu et place de José Mourinho en décembre avait pourtant dans un premier temps été une bonne nouvelle pour Martial, redevenu titulaire sous les ordres du Norvégien et prolongé en janvier dernier. Pourtant, depuis sa blessure lors du match aller contre le PSG, ce dernier peine à revenir et enchaîner.

Solskjaer a reconnu après le match qu'il serait désormais difficile pour son équipe de terminer dans les quatre premiers du championnat : "Bien entendu, si vous regardez le classement, ce sera difficile pour nous de finir dans le Top 4", disait-il après la rencontre. Il y a deux semaines, l'entraîneur avait déjà lancé un message à certains de ses joueurs, estimant que certains devaient "faire le point pour savoir où il en [étaient]".

Fermer