Manchester United, Mourinho : "Certains joueurs ont une attitude puérile sur le terrain"

Commentaires()
Getty Images
José Mourinho n'a pas apprécié le comportement de certains de ses joueurs lors de la rencontre disputée face à Leicester samedi soir.

Le nul concédé par Manchester United dans les derniers instants de la rencontre face à Leicester passe très mal aux yeux de José Mourinho. Menant au score grâce à un doublé de Juan Mata, l'équipe semblait filer droit vers la victoire mais c'était sans compter sur Harry Maguire qui a inscrit le but du nul (2-2).

RÉTRO - L'année complètement folle de Kylian Mbappé

L'article continue ci-dessous

Avec ce score, Manchester United se retrouve ainsi à 13 points du leader, Manchester City, une distance qui n'a jamais été aussi grande entre un leader et son dauphin à cette période de l'année en Premier League. Et en conférence de presse d'après-match, José Mourinho s'est montré particulièrement critique envers son groupe. "C’est aussi mauvais qu’une défaite. Des fois, tu prends un point et tu l’acceptes puisque c’était compliqué d’obtenir une victoire. Là ce n’est pas le cas. C’est un match qu’on devait gagner facilement et ce n’est pas facile de dire qu’on a perdu deux points. Lors des deux dernières minutes, les joueurs auraient dû s’adapter immédiatement, lire le match, ce qu’ils n’ont pas fait. On a pris des décisions puériles devant les cages et des mauvaises décisions, ce n’était pas que les buts qu’on a manqué ou les poteaux. Ce n’était pas que les opportunités faciles manquées, c’était aussi les décisions. Des décisions faciles pour faire des transitions faciles en contre-attaque", a-t-il assuré dans un premier temps.

Puis d'aller un peu plus loin en développant le fond de sa pensée : "Certains joueurs ont une attitude puérile sur le terrain et le temps les aide à gagner en maturité et faire de meilleures décisions. Mais d’autres joueurs restent puériles jusqu’à la fin de leur carrière. On sait que ça dépend de ce qu’ils ont dedans et la façon dont ils apprennent ou n’apprennent pas. Par exemple, et même s’il n’a pas joué, Scott McTominay a encore beaucoup à apprendre, c’est un jeune qui jouait encore avec des gamins l’an dernier, mais il ne fait pas de mauvais choix. D’autres font les mauvais choix pour beaucoup, beaucoup d’années. [...] Je l’ai dit plus d’une fois à mes joueurs, ce match est facile à gagner. Et nous ne l’avons pas fait."

Mardi, Manchester United aura l'occasion de se reprendre face à Burnley, septième du classement.

Prochain article:
Tottenham, Harry Kane de nouveau élu meilleur joueur d'Angleterre
Prochain article:
Barcelone - Faute ou pas faute ? Le but controversé de Luis Suarez contre Leganés fait débat en Espagne
Prochain article:
Arrivées, rumeurs, besoins... Toutes les infos sur le mercato hivernal du Bayern Munich
Prochain article:
Mercato - Entre l'Olympique de Marseille et Mario Balotelli, tout semble (enfin) réuni pour un transfert
Prochain article:
ASSE-OL (1-2) - Moussa Dembélé offre le derby et se règle à l'heure lyonnaise
Fermer