Manchester United - L'arrivée d'Alexis Sanchez est-elle vraiment un problème pour Anthony Martial ?

Commentaires()
Avec Alexis Sanchez, Manchester United s'est offert une recrue qui prend de la place. Malgré sa forme, Anthony Martial peut-il en subir les effets ?

José Mourinho fait toujours passer des messages. C'est même la base de son mode d'emploi. Il vise toutes les composantes de son environnement : la presse et les supporters, mais aussi ses propres joueurs et dirigeants. Il y a quelques semaines, le Portugais était parti sur le créneau des dépenses de Manchester United, sans commune mesure avec les ogres européens du marché comme le PSG ou Manchester City. Et une fois fois de plus, le message est passé. Après Pogba ou Lukaku, son board a arraché Alexis Sanchez à son rival. C'est ce qu'on appelle un coup, pour un top player à six mois de la fin de son contrat à Arsenal. Mais au poste préférentiel du Chilien figure pourtant un Anthony Martial étincelant. Alors ce transfert va-t-il vraiment chambouler le décor ?

Actu mercato - Toutes les infos et rumeurs de transferts en direct

Mourinho a entamé un processus avec Martial

Les dernières productions d'Anthony Martial suffisent à se faire une idée de la progression de l'ancien Monégasque. Personne n'a oublié ses débuts en fanfare après son transfert colossal en provenance de la Principauté (80M€ bonus compris), mais de l'eau a coulé sous les ponts depuis, et le jeune Français était retombé dans ses travers. Trop emprunté, parfois. Trop discret, souvent. Toujours remis en cause, surtout. Un manque de personnalité dans son jeu que José Mourinho a pris à bras le corps en maniant habilement le baton et la carotte. 

Dans un entretien à SFR Sport, Mourinho avait dévoilé les dessous de sa méthode. "J’essaie de faire les bons choix sans me préoccuper de l’opinion publique. Je tente d’améliorer toujours plus le joueur pour qu’il entre dans une nouvelle phase. On passe d’une forme d’éloignement émotionnel à une proximité toujours plus forte, à une connaissance toujours plus grande, à une compréhension de mes exigences en tant qu’entraîneur, à une connaissance aussi de ses propres caractéristiques. Qu’il soit titulaire ou remplaçant, il faut qu’il devienne cette saison un joueur important à chaque match. Et on arrivera assurément à l’étape finale où il sera proche d’un 'produit fini', ce qui est impossible à son âge. C’est un grand potentiel qu’il faut absolument transformer en un joueur complet".

Jose Mourinho Anthony Martial Manchester United

Martial n'est pas encore ce produit fini mais il n'est plus une matière première. Et ses performances s'en ressentent. Ses chiffres sont flatteurs - 9 buts et 4 passes décisives rien qu'en Premier League cette saison - et ses performances sont vraiment consistantes. Elles mettent en valeur des atouts intrinsèques bien connus chez lui (vitesse, qualité d'élimination, changements de rythme) qui le propulsent parmi les meilleurs de sa catégorie quand il est dans sa "forme optimale. Didier Deschamps n'y est d'ailleurs pas resté insensible. Dans un secteur ultra-fourni (Mbappé, O. Dembélé, Lemar, Payet, Fekir, Coman), le sélectionneur de l'équipe de France a relancé l'attaquant, qui lui a rendu la pareille avec une prestation haut de gamme en Allemagne à la fin de l'automne (2-2). 

Reste que c'est bien sur le côté gauche que Martial donne actuellement sa pleine mesure, même si les observateurs lui ont imaginé un avenir dans l'axe. Une position d'attaquant gauche qu'Alexis Sanchez connait sur le bout des ongles. C'est dans ce rôle que l'explosif Chilien a souvent illuminé l'Angleterre pendant ses belles années à Arsenal. De prime abord, ce transfert est donc un vrai problème pour Anthony Martial. Mais la réalité du moment permet à l'international français d'espérer.

Le Français n'est pas (encore) menacé

En fait, le défi est très clair pour Anthony Martial : avec un concurrent d'une telle dimension, lil n'a d'autre choix que de se placer dans la caste des indispensables. Il faut dire que Mourinho a déjà eu un premier dillemme pour le poste. "Rashford et Martial aiment jouer au même poste et c'est un problème", avait-il souligné il y a quelques mois dans des propos relayés par le Daily Mail. Ils préfèrent tous les deux jouer à gauche plutôt qu'à droite". Pour le poste, son histoire (formé au club), sa cote du moment, le même Rashford était parti avec une longueur d'avance sur Martial, mais l'attaquant des Bleus a renversé la vapeur.

Ce n'est évidemment pas la même musique avec Alexis Sanchez, mais il devrait avoir encore la chance de défendre son statut loyalement, au moins sur le court terme. "Martial ne semble pas menacé pour le moment", explique Kris Voakes, correspondant à Manchester United pour Goal. Il s'est bien battu pour gagner une place que Marcus Rashford convoitait sur la gauche cette saison, et bien que Sanchez puisse jouer à gauche, la tendance serait que Sanchez soit amené à défier Jesse Lingard et Juan Mata plutôt que Martial et Rashford. Néanmoins, comme n'importe quel joueur, si sa forme est moins bonne à moyen et long terme, il sera aussi exposé que n'importe qui par la polyvalence de Sanchez". Une polyvalence qui fait ses affaires dans un premier temps. 

L'article continue ci-dessous

PS Martial/Sanchez

Reste que Jesse Lingard est très en vue depuis quelques semaines, comme Martial. Mais Alexis Sanchez a un registre suffisamment large pour trouver sa place dans cette animation offensive. Sur le côté droit, il sera donc en concurrence avec Juan Mata. Dans l'axe, sa mobilité peut aussi lui permettre de tourner autour de Romelu Lukaku avec succès. C'est une preuve que le Chilien ne débarque pas non plus en terrain conquis. Et c'est la logique des choses, surtout. Car José Mourinho a beaucoup de défauts, mais son management requiert un devoir de probité. En d'autres termes, la baton n'a plus aucun impact si la carotte se détériore au premier accroc. Le chantier qu'il a entamé avec Anthony Martial commence seulement à porter ses fruits. Pas sûr, du coup, qu'il soit balayé d'un revers de la main...

Prochain article:
Barça-Levante 3-0, avec un Dembelé de gala, le Barça renverse Levante
Prochain article:
Les regrets de Cassano : "J'aurais pu avoir le niveau de Messi"
Prochain article:
RUMEUR, le Barça vise Carlos Vela cet hiver
Prochain article:
Le Mondial 2022 avec 48 équipes ?
Prochain article:
Manchester United, Pogba : "Les choses sont plus faciles pour tout le monde"
Fermer