Manchester City, Pep Guardiola : "L'avenir de Vincent Kompany est incertain"

Commentaires()
Getty
L'entraîneur espagnol s'est confié sur le futur de son capitaine belge chez les Citizens. Il aimerait clarifier la situation rapidement.

Freiné par les blessures à répétition, Vincent Kompany reste tout de même une référence à son poste. Lorsque l'international belge est en bonne santé, il est l'un des hommes forts de Manchester City que ce soit depuis l'arrivée de Pep Guardiola, mais même avant cela. En fin de contrat à la fin de la saison en cours, le défenseur central des Citizens n'a toujours pas été prolongé et son avenir au club est encore incertain.

En conférence de presse, Pep Guardiola a évoqué le futur de Vincent Kompany à Manchester City : "Je pense que c'est un problème dont nous devons parler avec Vincent Kompany : le club, lui et son agent. Nous ne doutons pas de sa qualité, il nous manque quand il ne peut pas jouer. Il est important, il est notre capitaine et sur le terrain, il nous donne un surplus que peu de défenseurs centraux à travers le monde peuvent nous donner".

L'article continue ci-dessous

Guardiola veut valoriser la fidélité

Vincent Kompany - Manchester City

"Il est incroyable - mais en réalité, ces cinq dernières années, il a joué peu, vraiment. C’est la situation que nous devons mettre sur la table et le club en discutera avec son agent et proposera la meilleure solution pour les deux", a ajouté l'entraîneur espagnol. Une prolongation est donc souhaitée par le technicien de Manchester City mais visiblement pas à n'importe quel prix en tenant en compte le passif du Belge et son goût prononcé pour les blessures.


Pep Guardiola demande tout de même à ses dirigeants que les cadres historiques de Manchester City soient considérés comme tels au moment d'évoquer leurs futurs : "J'aimerais sentir que le club sait que la question des sentiments est si importante. Ce n’est pas important pour prendre des décisions, mais (c’est) pour les joueurs qui sont ici depuis longtemps et qui nous ont aidés à construire ce que nous sommes en ce moment".

"Nous ne pouvons pas oublier ce qu'ils ont fait. Je n'aime pas que les clubs disent 'OK, c'est fait, allez-y'. Mais, en même temps, il y a un moment où tout est fini pour tout le monde. C'est pourquoi j'ai dit que ce n'était pas ma décision. Dans ces cas, comme lui, comme Sergio Aguero, comme David Silva, comme Mr Touré dans le passé, c’est une décision à prendre avec le club. Il a quelque chose de spécial, pour représenter le club de la meilleure façon, sur et en dehors du terrain. Il parle cinq, six ou sept langues. Il communique très bien et nous avons besoin de lui. Les gens qui nous représentent sont importants", a conclu l'Espagnol.
 

Fermer