Malcom de l’AS Rome à Barcelone : 24 heures chrono dans les coulisses d’un transfert annulé puis renversé

Commentaires()
Goal
Ça y est, Malcom s’est officiellement engagé avec les Blaugrana. La veille, le joueur devait prendre l’avion pour l’Italie. Retour sur ce revirement.

Cela aura été l’un des feuilletons de ce mercato estival 2018, sauf qu’au lieu de durer plusieurs semaines, celui-ci s’est concentré en une journée. Alors que l’AS Rome pensait l’acquisition de Malcom définitive, les Girondins de Bordeaux ont fait machine arrière sur cette opération face à une contre-offre inattendue en provenance de Barcelone. Attentifs, les dirigeants bordelais ont ainsi bloqué le départ du joueur vers l’Italie pour le lendemain midi valider le transfert de l’ailier droit brésilien vers la Catalogne. Retour étape par étape sur ce retournement de situation inédit.

Lundi 17h : Départ de Malcom officialisé vers la Roma

Après 48 heures de négociations acharnées, les dirigeants romains menés par Monchi, le directeur sportif, trouvent un accord définitif avec les Girondins pour la vente de Malcom. Face au manque de concurrence concrète, Stéphane Martin et Ulrich Ramé se résolvent à céder le joueur pour 32 millions d’euros avec quatre autres en bonus. Le joueur est attendu dans la soirée en Italie, aux alentours de 23 heures à l’aéroport de Rome-Ciampino.

Lundi 20h : Contre-offre formulée par Barcelone

Alors que le joueur prend la direction de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac, Stéphane Martin, président des Girondins, est contacté par un intermédiaire de Josep Maria Bartomeu. Ce dernier est vivement intéressé par la venue de Malcom, demande appuyée par Éric Abidal, récemment nommé secrétaire technique du club catalan mais aussi validée par Pep Segura, manager général. Les intentions des Blaugrana semblent claires avec une contre-offre formulée à 39 millions d’euros (hors-bonus). Face à ce dilemme, la direction des Girondins décide de retirer son accord et d’annuler le vol de Malcom.

Lundi 22h : Malcom et son entourage sont attentifs à la proposition catalane

Pris au dépourvu, Malcom ne réagit pas par la colère en voyant son transfert momentanément annulé vers l’AS Rome. Ce dernier demande à ses agents d’étudier sérieusement l’offre catalane, notamment du point de vue du contrat. Celui est bien plus avantageux puisque le Barça promet bien plus que les 2,5 millions d’euros annuels assurés par les Giallorossi.

Lundi 23h : Monchi ne lâche pas l’affaire

Décontenancé face à cette situation, le directeur sportif espagnol qui a tant l’habitude des négociations de transfert ne se laisse pas abattre. Dès le soir même, il transmet une offre qui correspond à celle du Barça (39 millions d’euros) avec l’ensemble des documents signés, histoire de boucler une bonne fois pour toute l’affaire. La direction bordelaise, Stéphane Martin en tête, attend le oui définitif de Malcom pour être catégorique. Ce dernier, bousculé par les événements, demande un temps de réflexion supplémentaire.

de tavernost martin Bordeaux

Mardi 10h : La Roma est toujours confiante mais …

Les trois parties se sont quittées avec la promesse de décanter la situation au plus vite dès la matinée. Restée sur les promesses de Stéphane Martin de pouvoir enfin obtenir la signature entérinée de Malcom, l’AS Rome est certaine de tenir la corde pour signe le joueur formé aux Corinthians.

Mardi 11h : Malcom dit oui au Barça

Flatté par l’offre soudaine des Blaugrana qui étaient venus aux renseignements sans aller plus loin début juillet, le joueur de 21 ans accepte le contrat de cinq ans et le salaire de cinq millions d’euros. Par l’intermédiaire de ses agents, il fait savoir qu’il a pris sa décision à Bordeaux qui se résout à définitivement rompre son accord avec les dirigeants romains.

Mardi 12h : Le transfert au Barça est définitivement acté

Stéphane Martin appelle Monchi pour lui signifier que les Girondins font bien machine arrière concernant Malcom et qu’il sera vendu à Barcelone, dont l’offre de 41 millions d’euros (et un en bonus) donne largement satisfaction. Le directeur sportif romain fait savoir qu’il n’y aura pas d’enchère en indiquant également au passage qu’il envisage des poursuites judiciaires, vis-à-vis des documents et des accords transmis la veille.

ps malcom

Mardi 13h : Les adieux au vestiaire

Après deux saisons et demi au Haillan, Malcom fait bien ses valises. Après l’entraînement matinal auquel il n’a pas participé, il dit au revoir à ses désormais anciens coéquipiers dont ses proches dans le vestiaire comme Valentin Vada, Otavio ou encore Maxime Poundjé. Il remercie longuement l’entraîneur Gustavo Poyet à travers une longue accolade mais aussi le préparateur physique Éric Bedouet.

L'article continue ci-dessous

Mardi 18h : Malcom est officialisé en Catalogne

Le club catalan annonce le transfert de l’ailier droit auriverde quelques minutes avant les Girondins qui diront "merci" à celui qu’ils qualifient d’artiste. Dès ce mardi soir, Malcom a atterri à Barcelone où il a pris la pose devant le centre d’entraînement. Sa visite médicale est prévue ce mercredi avant la signature du contrat.

Prochain article:
Ligue 1 : Bordeaux-Dijon décalé de samedi à dimanche ?
Prochain article:
FC Barcelone, Jordi Alba très ambitieux : "Nous visons le triplé"
Prochain article:
AC Milan, Gennaro Gattuso : "Gonzalo Higuain ne m'a jamais demandé à partir"
Prochain article:
Monaco-Nice - Le brassard, Fabregas, l'équilibre : les leviers d'Henry pour (re)lancer Tielemans
Prochain article:
Atletico Madrid, Diego Simeone concentré sur les matches : "Le Mercato ? Quoi qu'il arrive, ça se passera que je le veuille ou non"
Fermer