Lyon, quand Aulas tacle Memphis Depay : "Moins parler et donner plus"

Commentaires()
Getty
L'attaquant néerlandais, qui a manqué un penalty face à Monaco (2-0), a prêté flanc aux critiques de son président.

Le président de l’OL a envoyé un message à son attaquant après l’échec des hommes de Burno Genesio à Louis II face à l'AS Monaco. Grâce à ce nouveau succès, l'ASM remonte au 16ème rang du classement de la Ligue 1 avec 5 points d'avance sur le groupe des premiers relégables. L'OL, de son côté, manque le coche et voit Saint-Etienne revenir dans son rétroviseur.

Un joueur illustre parfaitement les difficultés lyonnaise sur le Rocher, Memphis Depay. L'international néerlandais, qui a manqué un penalty face à Monaco (2-0), a confirmé sa difficulté dans cet exercice. En effet, dimanche soir, Depay a de nouveau échoué, cette fois-ci face à Subasic à la 70ème minute de jeu, lui qui aurait pu changer la physionomie du match.

Il ne s'agit pas de son premier échec puisque Depay a raté ses 2 derniers penalties en Ligue 1, après avoir transformé ses 2 premiers dans l’élite. Au total, l'attaquant néerlandais n'a converti que 4 tentatives sur 11 dans cet exercice. Insuffisant, un peu à l'image de l'OL.

Une corrélation qui n'a pas échappé au président rhodanien Jean-Michel Aulas, lequel a partagé son mécontentement sur Twitter, comme à son habitude.

L'article continue ci-dessous

«Ce match nous montre tout le chemin à parcourir pour atteindre tous nos objectifs. Certains joueurs sont très au-dessous de leur potentiel, ceux qui pensent pouvoir réaliser de gros transferts en fin d'année se trompent, il faut moins parler et donner beaucoup plus», a ainsi sévèrement taclé «JMA».

Inutile de chercher très loin pour savoir qui a été visé par cette diatribe qui ne nomme pourtant personne. Memphis Depay, nanti d'une prestation assez anonyme contre le Barça mardi dernier en 8es de finale aller de Ligue des champions, n’a plus inscrit la moindre réalsiation en championnat depuis fin novembre.

Depay multiplie pourtant les appels du pied aux grands clubs dans la presse, ce que n'a pas oublié de souligner son président : «J'aimerais être transféré dans un grand club cet été. Lyon est un grand club, mais pas l'un des cinq meilleurs d'Europe (…) Je veux aller dans un club comme le Real Madrid, le FC Barcelone, Chelsea, Manchester City, le Paris Saint-Germain ou le Bayern Munich. Je veux aller dans une ville qui me convient et dans une équipe qui veut vraiment jouer au football.», avait tonné Depay dans magazine néerlandais Helden il y a de cela quelques semaines. Des propos qui vont continuer de le hanter au fil des performances insuffisantes cette saison.

Fermer