Lyon - Genesio : "On peut pas espérer gagner en encaissant trois buts"

Commentaires()
Getty
L'entraîneur lyonnais s'est présenté en conférence de presse, à la veille du déplacement à Nantes, ce vendredi (20h45).

Après deux défaites consécutives à domicile contre Rennes (2-3) et Dijon (1-3), Lyon va tenter de se relancer sur la pelouse de Nantes ce vendredi (20h45). A la veille de ce rendez-vous important pour les Gones, Bruno Genesio est revenu sur la prestation ratée de ses joueurs face à la lanterne rouge du championnat, samedi dernier.

"C'est difficile. On avait fait l'entame idéale pour se mettre dans le droit chemin après la grosse désillusion vécue contre Rennes", a estimé l'entraîneur rhôdanien. "Mais malheureusement, on a pris deux buts en trois minutes et ça nous a sûrement fait mal à la tête. C'était un match assez bizarre où on a eu très peu de faits de jeu en notre faveur. On n'a pas été très bons non plus. C'est sûrement qu'on ne méritait pas mieux."

"Certaines rumeurs me font rire"

L'article continue ci-dessous

Il a ensuite insisté sur l'importance de bien défendre pour obtenir un résultat à la Beaujoire : "Il faut retrouver une solidité défensive pour avoir des résultats, c'est la base. On ne peut pas espérer gagner un match lorsqu'on encaisse trois buts. Pour ça, il faut un bloc-équipe et ce n'est pas que l'affaire des quatre défenseurs et du gardien. C'est l'affaire de tout le monde. Ce sera le premier point sur lequel je vais insister demain [vendredi]. Ensuite, on sait qu'on a la qualité pour se créer des occasions et marquer contre n'importe quel adversaire."

Alors qu'il arrive en fin de contrat au mois de juin et que le flou persiste sur son avenir, il s'est également amusé des rumeurs d'arrivée, notamment concernant Laurent Blanc ou José Mourinho. "Certaines rumeurs me font rire", a-t-il déclaré. "Quand je lis que José Mourinho a été aperçu à l'aéroport de Saint-Exupéry, ça me fait bien rire (...). Pour le reste, je suis concentré sur mon travail avec mes joueurs, mon staff pour aller chercher la deuxième place et on verra après..."

Enfin, Genesio est revenu sur l'attitude parfois hostile des supporters lyonnais samedi. "On était tous très marqués", a-t-il fait savoir. "Ce sont des choses qui sont traumatisantes. Lorsqu'on joue pour un club, lorsqu'on fait ce métier, c'est pour vivre d'autres moments que ceux qu'on a vécu samedi. On est tous meurtris par rapport à ça. C'est à nous maintenant de montrer qu'on est capables de réagir, même dans l'adversité."

Fermer