Lutte pour le podium : l'OL sombre en Alsace et relance l'OM, Monaco prend la deuxième place

Dernière mise à jour
Commentaires()
Au terme d'une soirée à rebondissements, Monaco s'est emparé de la seconde place. L'OL, défait à Strasbourg, conserve 2 points d'avance sur l'OM.

Après le match nul de l'Olympique de Marseille vendredi soir sur la pelouse de Guingamp (3-3), l'Olympique lyonnais avait l'occasion d'assurer sa place sur le podium tandis que l'AS Monaco pouvait de son côté prendre un avantage certain sur les Phocéens avant l'ultime journée du week-end prochain. Deux matches à fort enjeu puisque Strasbourg, engagé dans la lutte pour le maintien, se devait de prendre des points tout comme Saint-Étienne en quête d'une qualification pour la prochaine édition de la Ligue Europa. 

L'OL mené à la mi-temps, Monaco face au mur vert 

Avec 8 succès sur leurs 8 derniers matches, les Lyonnais faisaient clairement figure de favoris face à la défense branlante strasbourgeoise. Malgré la tendance, les premières minutes de la rencontre ont raconté une toute autre histoire. Peu en mouvements et trop frêles dans les duels, les coéquipiers de Nabil Fekir se sont heurtés à une équipe compacte et réaliste sur une situation défensive mal maîtrisée de la part des Rhodaniens. Titularisé en lieu et place de Marcelo (suspendu), Mouctar Diakhaby a mal négocié un ballon dans sa surface laissant échappé Bahoken, adroit au moment d'ajuster Gorgelin du plat du pied (1-0, 22).

À Monaco, les débats semblaient bien plus équilibrés sur le papier. Après leur victoire à Caen la semaine passée, les hommes de Leonardo Jardim devaient absolument enchaîner pour prendre le large sur Marseille et placer leur destin entre leurs mains. Face à la défense à 5 des Stéphanois concotée par Jean-Louis Gasset, les Monégasques ont poussé sans toutefois cadrer un seul tir lors des 45 premières minutes. À la demi heure de jeu, c'est même Gabriel Silva, auteur d'une frappe enroulée sur son côté gauche, qui a validé la première frappe cadrée de la rencontre. 

L'OL s'effondre en fin de match, Monaco arrache sa victoire

Revenus avec de bien meilleures intentions dans le jeu, les Lyonnais ont bénéficié des blessures d'Aholou et de Martin pour appuyer leur domination lors du second acte. Une domination initiée par le premier vrai mouvement offensif de Nabil Fekir. Entré à toute vitesse dans la surface, l'international français s'est écroulé suite à une charge irrégulière de Martinez dans la surface avant de se charger lui même du penalty et d'égaliser grâce à une frappe croisée pleine de sang-froid (1-1, 48e). Plus inspirés collectivement, les Rhodaniens ont poussé pendant de longues minutes avant qu'Houssem Aouar ne les délivre. Bien lancé aux abords de la surface, le jeune milieu a adressé un plat du pied parfait pour trouver le petit filet d'Oukidja et donner l'avantage à son équipe (2-1, 73e). Alors que l'OL semblait maîtriser les débats, un ballon perdu de Cornet a totalement relancé les Alsaciens. Après un décalage de Grimm pour Foulquier sur le côté droit, Nuno Da Costa, entré en fin de match, a croisé une tête parfaite pour égaliser. Dans les arrêts de jeu, Dimitri Lienard a fait chavirer de bonheur la Meineau sur une merveille de coup franc à l'entrée de la surface catapulté dans la lucarne de Gorgelin pour offrir les 3 points du maintien validé par la défaite de Toulouse face à Bordeaux. 

En Principauté, Rémy Cabella répondait à Rony Lopes à coup d'occasions interposées. Dans un temps fort stéphanois, Danijel Subasic a sauvé les siens par deux fois et permis à son équipe d'aller chercher un résultat qui semblait inespéré au fil des minutes. En difficulté ces dernières semaines, Thomas Lemar a accéléré dans les dernières minutes. Après une parade de Ruffier devant l'international français, Mathieu Debuchy a provoqué un penalty transformé sans trembler par Fabinho. Malgré une fin de match houleuse et l'expulsion de Rachid Ghezzal, l'AS Monaco s'est imposé sur le fil pour réaliser la grande opération de la soirée et s'emparer de la deuxième place perdue par l'OL. 

 

L'article continue ci-dessous

 

 

 

Prochain article:
L'Angleterre, forcément spécial pour la Croatie et Rakitic...
Prochain article:
Espagne - Sous le feu des critiques, De Gea peut compter sur Luis Enrique
Prochain article:
Italie-Portugal 0-0, le Portugal résiste à l'Italie et s'invite dans le dernier carré de la Ligue des Nations
Prochain article:
AC Milan - Le Croate Ivan Strinic annonce son retour sur les terrains
Prochain article:
Bonucci conspué par San Siro lors d'Italie-Portugal
Fermer