LOSC, Lopez : "La collaboration avec Bielsa a été un échec"

LOSC
Le président de Lille a dressé un bilan lucide du début de saison du club. Il reconnait que la collaboration avec Marcelo Bielsa a été un échec.

Dix-huitième avant le coup d'envoi de la dernière journée de la phase aller, le LOSC fait partie des grandes déceptions de cette saison 2017-18. Le club nordiste, qui s'est vu infliger une interdiction de recrutement, a une marge étroite pour la suite de la saison. Mais il devra réagir.

"Bielsa était un homme important du projet mais il n'était pas LE projet"

Le propriétaire du club, Gérard Lopez, s'est exprimé en dressant un bilan assez lucide. Il est notamment revenu sur le passage de Marcelo Bielsa, assumant ses responsabilités tout en expliquant que le départ l'Argentin ne remettait pas en cause l'existence de son projet. "Oui, notre projet sportif a pris du retard. Il faut bien admettre que la collaboration entre le LOSC et Marcelo Bielsa fut un échec", a-t-il déclaré dans des propos retranscrits par le site officiel du club. "Même si beaucoup, moi le premier, s’accordaient à dire que sa venue au LOSC était très prometteuse, force est de constater que ça n’a pas fonctionné. J’en assume ma part de responsabilité, mais je n’ai pas de regret, ça ne servirait d’ailleurs à rien. Marcelo Bielsa était un homme important du projet certes, je ne vais pas affirmer le contraire aujourd’hui, mais il n’était pas LE projet. Sans lui, le LOSC reste évidemment solide, prêt à traverser ces épreuves et s’offrir des jours plus heureux".

"Disons-le clairement : beaucoup de rumeurs infondées et de fausses informations circulent", a poursuivi Gérard Lopez. "Par exemple, malgré ce que certains ont essayé de faire croire, la procédure initiée contre Marcelo Bielsa a été conduite dans le respect des textes applicables. C’est parfois frustrant de ne pas pouvoir y répondre et exprimer ce qu’on pense mais notre devoir est de passer outre et de rester professionnels, sereins et raisonnables".

Le propriétaire du LOSC est également revenu sur l'interdiction de recrutement du club, précisant que Lille ne serait pas forcément obligé de vendre des joueurs cet hiver."Une obligation, non. Mais comme tous les clubs à chaque mercato, nous aurons des sollicitations et devrons étudier certaines opportunités, toujours dans l’optique de conserver le meilleur équilibre sportif et économique. Mais évidemment, la première préoccupation sera de ne pas affaiblir l’équipe".
 

Fermer