News Résultats en direct
Ligue des champions

L’Olympiakos et le Dinamo Zagreb aux portes de la C1… Le résumé de la soirée en Ligue des Champions

23:23 UTC+2 21/08/2019
Olympiakos Krasnodar
L’Olympiakos de Mathieu Valbuena a frappé un énorme coup ce mercredi en laminant Krasnodar en barrage aller de la Ligue des Champions.

La deuxième soirée des barrages aller de la Ligue des Champions s’est tenue ce mercredi et a vu deux équipes signer des performances éclatantes et à même de leur assurer une place en phase de groupes de la compétition. Il s’agit de l’Olympiakos et de Dinamo Zagreb.

Le résumé de la soirée de mardi en Ligue des Champions

Les champions de Grèce sont ceux qui ont le plus impressionné. À domicile, ils se mesuraient au FC Krasnodar. Conte les tombeurs de Porto, on s’attendait à ce que le duel soit équilibré, mais il s’est révélé être à sens unique finalement. Les Hellènes n’ont fait qu’une bouchée de leurs opposants.

Ils l’ont emporté sur un score sans appel de quatre buts à zéro. Malgré cette lourde déroute, les Russes peuvent avoir des regrets, car jusqu’au dernier quart d’heure du jeu ils n’étaient menés que par un but d’écart. Celui marqué par l’Espagnol Guerrero sur une jolie frappe enroulée. Tout s’est accéléré donc vers la fin du match avec un doublé du rentrant serbe Randjelovic (78e et 86e) et une superbe réalisation de Podence (89e).

Fortunes diverses pour les Français

Le Français Mathieu Valbuena n’a pas marqué, mais il s’est rendu auteur d’une passe décisive et d’une prestation globale très séduisante. Son compatriote Rémy Cabella, adversaire d’un soir, a été moins en réussite. L’ex-Stéphanois a même eu le malheur de se blesser sérieusement au genou gauche.

Les Croates de Dinamo Zagreb ont également fait une belle opération en dominant Rosenborg BK à domicile. L’affaire fut entendue dès la première période avec des buts de Petkovic (8e) et Orsic (28e).

Enfin, le troisième match a mis aux prises Young Boys à l’Etoile Rouge de Belgrade et s’est soldé sur un score de parité (2-2). Les Suisses ont réussi à sauver le nul in-extremis grâce à un pénalty transformé à un quart d’heure de la fin par Guillaume Hoarau.