L'œil du coach - Didier Tholot : "Des rôles inversés avec un Barça à l'anglaise et un Chelsea à la barcelonaise"

Commentaires()
EXPERTISE - Didier Tholot, notre coach-consultant, a suivi Chelsea-Barça (1-1) mardi et a été frappé par la réponse tactique des deux entraîneurs.

Après avoir touché les poteaux à deux reprises, Willian est parvenu à ouvrir le score en deuxième mi-temps. Mais une passe plein axe d'Andreas Christensen a permis à l'incontournable Lionel Messi d'égaliser mardi à Stamford Bridge, en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions (1-1). Notre coach-consultant, Didier Tholot, l'ancien entraîneur du FC Sion, 16e de finaliste de l'Europa League en 2015-2016, a analysé la rencontre et a été frappé par l'inversion des rôles sur le plan tactique.

Le Barça limite la casse à Chelsea grâce à Messi

L'article continue ci-dessous

"La passe de Christensen est suicidaire"


D.T. : J'aimerais insister sur l'opposition de deux schémas tactiques. Le 3-4-3 d'un côté et le 4-4-2 de l'autre. Chelsea, en 3-4-3, a opté pour un jeu assez rapide avec beaucoup de diagonales, des ballons le long de la ligne, avec de la vitesse et beaucoup plus de rupture, pour faire opposition au Barça et ses passes courtes. Les deux entraîneurs ont apporté de vraies réponses tactiques. Et Antonio Conte, en faisant ça, même si c'est son jeu habituel, a longtemps réussi à museler Lionel Messi. Pour moi, les deux équipes ont très bien défendu et le match tourne sur deux erreurs individuelles. La passe latérale de Christensen est suicidaire et la position de Barcelone sur coups de pied arrêtés l'est aussi, surtout avec un joueur comme Willian, qui venait de frapper deux fois le poteau dans la même situation en première mi-temps.


"Le Barça ne m'avait pas habitué à ça..."


D.T. : Chelsea a attaqué à la barcelonaise, avec trois attaquants très difficiles à prendre au marquage. Hazard, Pedro et Willian ont posé des problèmes au Barça qui ne m'avait pas habitué à ça ces dernières années ! Barcelone a bien défendu, à six ou à sept, avec deux lignes bien compactes, des latéraux (Sergi Roberto, Jordi Alba) qui montent beaucoup moins et deux n°6 (Rakitic, Busquets) beaucoup moins hauts sur le terrain, qui restent en place. En somme, j'ai vu Barcelone défendre beaucoup plus rigoureusement, un peu à la manière des équipes anglaises ou des équipes allemandes, limitant ainsi les "un contre un".


"Hazard et Messi, des joueurs de classe"


D.T. : Comment ne pas parler de Messi et Hazard ? Dans leur registre, ce sont des joueurs de classe, les leaders de jeu de leur équipe. Pour moi, Messi est beaucoup plus fin techniquement, beaucoup plus adroit dans la surface de réparation, mais Eden Hazard est en train de monter en puissance. Il est favorisé par le système qui lui permet d'être plus libre. Je le trouve même plus intéressant dans ce système qu'enfermer sur un côté. Il est imprévisible. Il joue plus en une, deux voire trois touches de balle que Messi. Et quand vous avez des joueurs comme ça, capables de vous faire gagner un match, il faut réussir à mettre en place un dispositif pour leur laisser une certaine liberté. D'ailleurs, Messi, que Chelsea avait super bien pris jusque-là, n'a eu besoin que d'une erreur pour inscrire son but. La marque des grands !

Chaque semaine de Coupe d'Europe, Didier Tholot, notre coach-consultant, donne son avis d'expert sur un match de Ligue des champions ou d'Europa League !

Didier Tholot FC Sion

Fermer