News Résultats en direct
Real Madrid vs PSG

L'œil du coach - Didier Tholot après Real-PSG : "La réponse tactique de Zidane l'a emportée sur celle d'Emery"

08:33 UTC+1 15/02/2018
Didier Tholot - L'oeil du coach
EXPERTISE - Didier Tholot, notre coach-consultant, a suivi Real-PSG (3-1) mercredi et a été très surpris par les choix d'Unai Emery en cours de match.

Tout n'est pas perdu pour le PSG, mais la défaite de mercredi au Bernabéu (3-1) va obliger les Parisiens à marquer au moins deux fois lors du match retour, au Parc des Princes (6 mars). Unai Emery avait effectué des choix forts, titularisant Presnel Kimpembe et Giovani Lo Celso plutôt que Thiago Silva et Lassana Diarra. Il a aussi fait parler de lui en seconde période en décidant de remplacer Edinson Cavani par Thomas Meunier alors que son équipe, à un partout, tenait un résultat positif. Un choix déterminant ? Notre coach-consultant, Didier Tholot, l'ancien entraîneur du FC Sion, 16e de finaliste de l'Europa League en 2015-2016, dresse son analyse et répond ainsi à cette question.

Paris a encore craqué dans le money-time


"Moins de possession et des attaques rapides"


D.T. : On a vu un vrai match de Ligue des champions avec deux équipes de haut-niveau qui ont pressé haut d'entrée. Le Real Madrid, à la maison, a pressé fort, ce qui est logique. Mais surtout, le Real Madrid et le PSG sont deux équipes qui jouent habituellement en attaque placée. Elles ont beaucoup plus de possession de balle qu'elles n'en ont eu sur ce match. Mercredi, toutes les attaques que l'on a pu voir se sont faites sur des attaques rapides parce que les deux équipes sont tombées sur un bloc agressif, les obligeant à jouer vite après avoir passé la première ligne. Un changement majeur opéré de part et d'autre grâce à une grosse qualité technique permettant de se sortir du pressing adverse.


"À l'image de Lo Celso, le PSG a manqué de vice"


D.T. : La Ligue des champions, ça n'a rien à voir avec le championnat, et l'expérience des grands rendez-vous a tourné en faveur du Real Madrid. Le PSG n'a pas fait un mauvais match, mais au moment de faire les comptes, il paye ses petites erreurs. Sur le premier but, par exemple, Lo Celso fait preuve de naïveté. Pour autant, je ne remets pas en cause sa titularisation. Ce n'était pas une mauvaise idée, il pouvait permettre d'avoir un milieu de terrain beaucoup plus mobile, mais il a manqué de vice. Quand je parle de petites erreurs, je pense aussi à Areola ou Rabiot, qui ont fait un bon match, mais ont commis cette petite faute qu'il ne faut pas faire en Ligue des champions. Berchiche, pareil. Quant à Ronaldo, on voit qu'il est huilé dans ce Real Madrid. On n'a pas l'impression de l'avoir beaucoup vu, mais à l'arrivée il met deux buts. Son duel avec Neymar a clairement tourné en sa faveur.


"Emery a fait la même erreur qu'à Barcelone"


D.T. : Comment ne pas parler de la réponse tactique des deux entraîneurs ? Moi, ça m'a frappé ! Unaï Emery a fait la même erreur qu'à Barcelone. En un changement (Meunier pour Cavani, NDLR), il a bougé trois joueurs de position (Meunier, Alves, Mbappé), modifiant 35% de son équipe alors qu'elle était à un partout. À la limite, il aurait pu faire entrer Di Maria ou ne faire aucun changement à ce moment-là du match (66e), sachant que son équipe tenait un résultat positif. Si c'était pour bloquer Marcelo, c'est raté puisqu'il marque le troisième but. Je ne veux pas tirer à boulets rouges, mais pour moi, c'est une grosse erreur d'Emery et Zidane, avec les entrées d'Asensio et Vazquez, a pris le meilleur sur lui en faisant du poste pour poste. Ils ont mis le feu pendant les dix dernières minutes, ont fait gagner le match, et réduit les chances du PSG. Pourtant, ce Real Madrid était prenable.

Chaque semaine de Coupe d'Europe, Didier Tholot, notre coach-consultant, donne son avis d'expert sur un match de Ligue des champions ou d'Europa League !