Liverpool, Jürgen Klopp : "Trop tôt pour parler du titre"

Dernière mise à jour
Commentaires()
Jürgen Klopp a refusé de parler d'une lutte pour le titre entre Liverpool et Manchester City. Il n'est pas inquiet par la forme de Mohamed Salah.

L'Angleterre toute entière va retenir son souffle ce dimanche lors du choc entre Manchester City et Liverpool. Les deux co-leaders du championnat anglais s'affrontent sur la pelouse des Reds pour le compte de la huitième journée. Liverpool et Manchester City sont encore invaincus en Premier League et sont des candidats assumés pour le titre. Mais en conférence de presse, Jürgen Klopp a refusé de se focaliser sur la lutte pour le titre avec Manchester City.

"Je ne pense pas qu'il soit logique en ce moment de penser au titre. Il y a beaucoup de matches à jouer. Mais, c'est un match à domicile contre Manchester City et c'est un match difficile. L'année dernière, ils étaient vraiment spéciaux et je m'attends à ce qu'ils soient comme ça à nouveau. Les équipes qui jouent comme elles peuvent perdre leur concentration, mais cela n’est jamais arrivé à City l’an dernier, elles ont donc tout mon respect. Nous devons faire de notre mieux pour les tenir à distance et créer quelques occasions devant leur but", a déclaré Jürgen Klopp.

Klopp philosophe pour Salah

Salah

L'article continue ci-dessous

L'entraîneur allemand attend une réaction après l'échec en terre napolitaine : "Nous devons recommencer à neuf. C’est un adversaire différent et un défi différent - encore plus grand. Ma confiance en l'équipe est tellement grande. Nous voulons montrer une réaction. Je ne voulais pas perdre à Naples, mais si vous me demandez quelle est la meilleure préparation sur le plan de l'humeur, c'est perdre un match. Nous ne voulons plus avoir ce sentiment".

Alors que Mohamed Salah est en difficulté en ce début de saison, Jürgen Klopp n'est pas inquiet : "Les attentes ont changé, c'est normal, il a établi une nouvelle norme. Personne ne s'attendait à 10 buts après cinq, six ou sept matches. Chaque attaquant pourrait écrire un livre sur ces moments, marquer sans savoir comment. C’est tellement rare que 98% du travail d’un attaquant est le plus dur, 2% est facile".

"La seule chose qui a changé est le type de questions que vous (les médias) avez posées. Premièrement, c'est une excellente forme de Salah la saison dernière qui a été une bonne surprise, maintenant ce n'est pas le cas. C'est le monde. C'est la même chose pour moi. Si je gagne des matches, je sais tout sur le football. Si je perds trois matchs de suite, je n'ai aucune idée du football. Les deux ne sont pas vrais, c'est toujours quelque part entre. Il n'y a pas de quoi s'inquiéter. Je suis tranquille à propos de sa forme", a martelé l'entraîneur des Reds.
 

Prochain article:
Équipe de France U19 - Lionel Rouxel : "Gagner d'abord, puis avoir la meilleure attaque et la meilleure défense"
Prochain article:
Cinq raisons pour lesquelles nous avons aimé la Ligue des Nations
Prochain article:
PSG, Edinson Cavani sur son incident avec Neymar : "Ce n'est rien, nous somme amis"
Prochain article:
France-Uruguay : Avec Tanguy Ndombélé et Ferland Mendy, une charnière Rami-Sakho face à la Celeste ?
Prochain article:
Avant-France-Uruguay, Oscar Tabarez rend hommage au football français
Fermer