News Résultats en direct
Chelsea

Liverpool, Antonio Conte défend Chelsea pour la vente de Mohamed Salah

15:23 UTC+2 27/04/2018
Antonio Conte Chelsea
L'entraîneur de Chelsea, qui n'était pas encore chez les Blues à l'époque, assure que le club n'a pas tous les torts dans la vente de Mohamed Salah.

Ce que fait Mohamed Salah cette saison est tout simplement époustouflant. Auteur de 31 buts en championnat (9 passes décisives) et 11 en Ligue des champions (4 assists), l'Egyptien marche sur l'eau. Mardi encore, il a fait parler sa classe en signant deux buts et deux passes décisives contre l'AS Roma (5-2) en demi-finale de la Ligue des champions. Pourtant, Salah n'a pas toujours fait l'unanimité. A Chelsea, par exemple, le club a décidé de le laisser filer définitivement en 2016.

Une décision commentée par Antonio Conte, arrivé au club plus tard, ce vendredi en conférence de presse. "Ce n'est pas si simple. Il faut observer le Salah d'il y quatre ou cinq ans, et pas celui de maintenant. Salah, aujourd'hui, a beaucoup progressé. Il a développé d'autres qualités. Son expérience en Italie a été très importante pour lui. Maintenant, je suis sûr qu'il est un joueur différent par rapport à ce qu'il était dans le passé. C'est pour ça que cette comparaison me paraît très complexe", a-t-il expliqué.

"Je n'ai pas vendu Salah, je l'ai acheté"

José Mourinho a entraîné Mohamed Salah à Chelsea. Il a aussi dû se défendre dans un entretien accordé à ESPN Brésil et pour lui, il n'est pas coupable. "Les gens disent que je suis celui qui a vendu Salah alors que c’est le contraire : j’ai acheté Salah. C’était ma responsabilité que Salah vienne à Chelsea."

"Il est venu comme un jeune garçon. Physiquement, il n’était pas prêt. Mentalement il n’était pas prêt. Socialement et culturellement il était perdu et tout était difficile pour lui. Nous avons décidé de le prêter et c’est ce qu’il demandait. Il voulait jouer plus de minutes, pour grandir. Il voulait partir et nous l’avons envoyé en prêt à la Fiorentina et là-bas, il a commencé à grandir."

Le Portugais assure enfin que c'est Chelsea qui a voulu vendre Salah. Pas lui. "Chelsea a décidé de le vendre, ok ? Et quand ils disent que je suis celui qui l’a vendu, c’est un mensonge. Je l’ai acheté. J’ai accepté de le prêter, j’ai pensé que c’était nécessaire. Dans le football, on fait souvent des erreurs. Combien de fois des joueurs se sont améliorés plus que prévu ? Et combien de fois des joueurs n’ont pas atteint le niveau qu’on pensait qu’ils atteindraient ? Je ne pense pas que ce soit une erreur, cela fait seulement partie du job", a conclu l'entraîneur de Manchester United.