News Résultats en direct
Ligue 1

Lille - Gérard Lopez : "Plus faibles que la saison dernière"

12:45 UTC+1 23/11/2019
Gerard Lopez Lille Ligue 1
Le président du LOSC n'a pas été emballé par la prestation de son équipe face au PSG, et a pointé du doigt certaines lacunes au micro de Canal+.

Après deux semaines de trêve internationale, le LOSC avait la lourde tâche d'ouvrir la 14ème journée de Ligue 1 par un déplacement périlleux sur la pelouse du Paris Saint-Germain, vendredi soir. Sans surprise, les Dogues se sont inclinés face aux Champions de France (2-0), encaissant deux buts en première période, signés des Argentins Angel Di Maria et Mauro Icardi. Une défaite logique et sans contestation possible, qui peut laisser quelques regrets aux hommes de Christophe Galtier. 

Interrogé au sortir de la rencontre par Canal+, Gérard Lopez, le président du LOSC, a estimé que cette défaite était aussi révélatrice d'un niveau moins haut que celui de la saison dernière, terminée à la place de dauphin du PSG. "Notre adjoint (Joao Sacramento, parti à Tottenham avec l'entraîneur des gardiens, Nuno Santos) avait un contrat qui se terminait à la fin de la saison, il avait le droit de partir, c'est toujours compliqué de bloquer des personnes, surtout contre leur volonté", a d'abord analysé le dirigeant.

"Nous sommes juste plus faibles que la saison dernière"

"Ce n'est pas ça qui nous a fait perdre, nous sommes juste plus faibles que la saison dernière. Quand Victor (Osimhen) n'est pas là, les autres ne marquent pas contrairement à la saison passée ou les buteurs étaient mieux répartis", a ensuite confié Gérard Lopez, peu satisfait du rendement de son équipe. 

En conférence de presse, Christophe Galtier a pour sa part estimé que ce match avait mieux été maîtrisé que celui de la saison dernière. "On a manqué de profondeur. On doit travailler cela et s'améliorer pour amener plus de danger. Quand Paris a mené 2-0, ils ont géré dans leur zone de confort. On n'en a pas fait assez pour les mettre plus en danger. L'an dernier, ici, cela avait été beaucoup plus dur pour nous (1-2). Cette saison, on est mieux arrivé à ressortir le ballon. Mais à l'approche des trente derniers mètres, il manquait de l'explosivité", a déclaré l'entraîneur des Dogues, privé de certains éléments offensifs importants dans cette rencontre.