Lille, Christophe Galtier préparé à un possible report du match contre Reims

Commentaires()
GETTY
L'entraîneur de Lille est conscient de la possibilité de ne pas jouer ce dimanche contre Reims. Il a assuré avoir reçu des garanties pour le mercato.

Dauphin du PSG après sa victoire contre Montpellier, Lille est à l'heure actuelle la seule équipe parmi les cinq premiers de Ligue 1 dont le match n'a pas été reporté ce week-end. Seulement quatre matches de 17ème journée n'ont pas encore été reporté dont celui entre le LOSC et Reims ce dimanche, du moins pour le moment, car un report peut encore être décidé ce vendredi.

En conférence de presse, Christophe Galtier a évoqué les multiples reports en Ligue 1 : "S'il y a des reports, et autant dans d'autres compétitions que le football, c'est que la situation est dramatique, estime l'entraîneur du LOSC. Je regarde matin et soir les informations. Notre beau pays fait la une sur le plan international. C'est désolant. Alors, jouer ou ne pas jouer, cela me semble très secondaire".

"Les départs seront compensés"

Montpellier Lille

L'article continue ci-dessous

"Les préfets prennent des décisions. Laissons les travailler sereinement. On est prêts à jouer. Si on ne doit pas jouer, on ne jouera pas. Nous n'avons aucune garantie. Au moment où je vous parle, on ne nous a pas dit qu'il y avait des risques qu'on ne joue pas. On se prépare pour. L'équité sportive ? Elle est très secondaire par rapport à l'intérêt national", a ajouté l'entraîneur de Lille.

Alors que son équipe est en bonne forme, Christophe Galtier ne craint pas de s'affaiblir lors du mercato hivernal. Il a assuré avoir reçu des garanties à ce sujet : "Ce qui est sûr, c’est qu’il n’y aura pas beaucoup de départs et pas beaucoup d’arrivées. Je suis convaincu que si il y a des départs de joueurs importants, ils seront compensés par l’arrivée de joueurs de qualité".

"On parle souvent sur les différentes possibilités et comment on peut compenser les départs ou améliorer l’effectif en fonction du classement à la fin de la 1ère partie de saison. On peut être attaqués pour des bons joueurs qui font un gros début de saison comme cet été, sans que ça aboutisse sur un départ. S’il devait y avoir des ventes, nous travaillerons pour les remplacer", a conclu l'ancien de l'ASSE.

Fermer