Ligue Europa - Comment Emery a fait d'Arsenal une des meilleures équipes à domicile d'Europe

Commentaires()
Le fait de jouer à l'Emirates sera un avantage de taille pour les Gunners ce jeudi soir, pour tenter de poursuivre l'aventure contre Rennes.

Qu'ont en commun Arsenal, Barcelone et le Bayern Munich cette saison ? Les trois équipes n'ont perdu qu'un seul match de championnat à domicile depuis le mois d'août. Les Gunners semblent en position délicate à l'approche de leur huitième de finale retour de Ligue Europa contre Rennes ce jeudi soir après leur défaite du match aller (1-3). Pourtant, c'est un retard que les hommes d'Unai Emery sont tout à fait capables de remonter dans leur jardin du nord de Londres.

L'Emirates est devenu une véritable forteresse cette saison, et seuls les deux premiers du classement, Liverpool et Manchester City, prennent plus de points sur leurs pelouses. Depuis l'arrivée d'Unai Emery, Arsenal a pris 41 points en 16 matches à domicile en championnat jusqu'ici. Cela les place dans les meilleures positions européennes, avec une moyenne de 2,56 points par match, sixième meilleur total des cinq grands championnats. Aussi bien Barcelone (2,36) que le Bayern (2,25) ont pris moins de moins à domicile que les Gunners.

Régulièrement apparus fébriles défensivement, ils ont su rester bien plus solides à domicile. Arsenal n'a concédé que 12 buts lors de ces 16 matches à la maison - un contraste important avec les 27 encaissés en 14 matches à l'extérieur.

Arsenal

Les Gunners ont remporté leur neuvième victoire à domicile de suite en championnat le week-end dernier contre Manchester United (2-0). Alors qu'ils ont joué chacun des autres membres du Top 6 de Premier League, ils ont pris 10 points lors de ces cinq rencontres, plus que lors des 10 dernières saisons, et plus du double de ce qu'avait réussi Arsène Wenger l'an passé.

La meilleure forme des Gunners dans leur antre pourrait avoir quelque chose à voir avec le départ du Français, les fans étant revenu en nombre dans les travées de l'Emirates, sans les banderoles "Wenger Out". Ils ont la deuxième plus forte affluence de Premier League avec une moyenne de 59 894. L'ambiance autour du match contre Manchester United a certainement impacté le résultat final, comme l'a reconnu Gary Neville.

"L'atmosphère, et j'y ai fait référence au commentaire, nous l'avons vue plus tôt cette saison contre Tottenham quand nous étions ici et c'était brillant", a-t-il déclaré Sky Sports. "Aujourd'hui particulièrement, après ce second but, quand Arsenal a su qu'ils avaient pris l'avantage dans ce match, leur réponse a été énorme."

"Il y a eu ce débat avec Arsenal ces derniers mois pour savoir si oui ou non Unai Emery fait progresser le club. Chaque fois qu'ils ont un mauvais résultat ou que quelque chose ne va pas dans leur sens, les gens vont dire que rien ne change. Mais c'est différent. L'atmosphère est différente."

Emery a joué un grand rôle dans ce constat, appelant directement les fans à être derrière leur équipe fin février, avant un enchaînement de matches décisifs. "Nous avons besoin de nos supporters. J'espère que les supporters vont aider les joueurs et créer une grande atmosphère à la maison. Créer une éerngie positive pour nous rendre plus forts."

Arsenal

Lors des deux matches qui ont suivi cet appel, Arsenal a écrasé Bournemouth (5-1), avant de dépasser United après une victoire (2-0) et de remonter à la quatrième place, à un point de Tottenham. Unai Emery a remercié les fans après avoir infligé à Ole Gunnar Solskjaer sa première défaite en championnat. "Par-dessus tout, je suis très fier de nos supporters", s'exclamait-il après la rencontre sur Sky Sports.

L'article continue ci-dessous

"Ils nous ont beaucoup poussé et nous ont beaucoup aidé. Cette ambiance a aidé nos joueurs à faire une grande performance." Alors que le bras de fer s'annonce rude pour une place dans les quatre premiers de Premier League, Arsenal doit d'abord se concentrer sur la Ligue Europa, ce jeudi soir contre Rennes, avec l'obligation de l'emporter par au minimum deux buts d'écart pour se qualifier.

Rennes s'est en effet imposé 3-1 lors du match aller au Roazhon Park, après l'expulsion de Sokratis Papastathopoulos en fin de première mi-temps. Triple vainqueur de la Ligue Europa avec Séville, Emery espère ne pas connaître une sortie de route prématurée et pourra compter pour cela sur le soutien de l'Emirates.

Arsenal n'y a toujours pas perdu cette saison sur la scène européenne, et avait même renversé une situation mal engagée au tour précédent après avoir perdu sur la pelouse du BATE Borisov (0-1, 3-0). Avec 60 000 personnes attendues à l'Emirates ce jeudi, Rennes aura du pain sur la planche pour empêcher Emery de continuer dans une compétition qu'il affectionne dans un stade qu'il a su redynamiser.

Fermer