Ligue des nations - France-Pays-Bas - Antoine Griezmann : "Prendre les 3 points puis faire la fête"

Commentaires()
FRANCK FIFE
Antoine Griezmann a hâte d'être à dimanche pour célébrer un nouveau succès avec les Bleus et de communier ensuite avec le public français.

Dimanche soir, l'Equipe de France retrouve son enceinte dyonisienne à l'occasion de la rencontre contre les Pays-Bas, comptant pour la Ligue des Champions. Ce rendez-vous sera particulier. Parce que ça sera le premier à domicile depuis le sacre russe, et aussi parce qu'une communion est prévue avec le public au coup de sifflet final. Questionné à ce sujet, Antoine Griezmann a reconnu que le programme est alléchant et que lui et ses coéquipiers sont motivés pour prolonger la série positive.

Est-ce important de célébrer de nouveau avec le public français après les célébrations un peu manquées de juillet ?

On a trouvé que c'était passé très rapidement donc on voulait vivre ça à notre manière avec les supporters. Il faudra faire un beau match, essayer de prendre les trois points et ensuite faire la fête. 

Est-ce difficile de reprendre physiquement pour vous qui avez repris plus tard ? 

On a repris beaucoup plus tard que les autres joueurs mais on ne va pas se plaindre. On va tout donner sur le terrain peu importe les minutes qu'on aura. Physiquement on est encore en rodage mais il faut trouver le moyen d'être bien. 

Comment améliorer votre relation technique avec Kylian Mbappé ?

Je pense qu'il faut avoir plus de matches. C'est à moi de travailler sur ses appels et sur ce qu'il aime mais c'est compliqué parce qu'on a peu de temps pour travailler ça. C'est en regardant des vidéos et en analysant ses déplacement que je pourrais lui mettre des ballons. 

Que vous apporte Olivier Giroud dans le jeu ?

Il nous fait du bien, il prend les deux centraux avec lui. Il nous laisse de la liberté entre les 6 et les deux centraux. Il défend beaucoup et il est important sur coup de pied arrêté. Ça a été notre 9 titualire pendant longtemps et on a confiance en lui. Il va remarquer, les attaquants c'est un peu comme ça, c'est à nous de le mettre dans les meilleures dispositions. 

Pensez-vous pouvoir décrocher le Ballon d'Or ?

On verra. Ce n'est pas moi qui vote. Je dois continuer sur ma lancée pendant les 4 mois et on verra bien qui l'aura. J'essaye de penser au club, c'est vrai que ça reste dans un coin de la tête mais il faut d'abord penser au collectif parce que si tu n'obtiens rien collectivement tu n'obtiens rien individuellement. 

Est-ce que le match face aux Pays-Bas est particulier pour vous qui les avez battus 4-0 il y a un an ? 

C'est un match particuier parce que c'est le premier en tant que champion du monde en France. On aura à coeur de faire un grand match. Les Pays- Bas restent une nation forte du football donc évidemment il faudra rester attentif. le coach nous donnera les points forts et les points faibles et on essayera de faire le meilleur match possible. 

Votre présence en conférence de presse indique-t-elle que vous serez-vous titulaire demain ?

Je ne sais pas, j'ai fait 20 minutes avec lui dans la voiture mais il ne m'a rien dit (rires). 

Julien Quelen, au Stade de France. 

Fermer