Ligue des Champions : Neymar, le chef d'orchestre du PSG

Commentaires()
Getty
Nouvelle rassurante, Neymar est apte à jouer face à l'Etoile Rouge. Même diminué, le Brésilien reste le joueur le plus incisif du PSG.

"Demain (mardi, ndlr), on va voir toute la qualité qu'il a pour nous aider à gagner, même s'il ne s'est pas beaucoup entrainé. Mais pour un joueur comme lui ce n'est pas un problème". Cette phrase, prononcée par Kylian Mbappé dans la salle de presse du Marakana, démontre toute l’importance du Brésilien dans cette équipe parisienne.

Blessé aux adducteurs à Bordeaux pour la seconde fois en moins de quinze jours (la première blessure est survenue le 20 novembre dernier lors de la rencontre Brésil-Cameroun), l’évolution de son état de santé ne semblait pas préoccupante. En effet, il n’avait manqué qu’une seule rencontre avec son club avant de faire face à Liverpool huit jours plus tard. Les Reds s'en souviennent encore ! Alors quand Thomas Tuchel a annoncé mardi dernier avant le déplacement à Strasbourg qu’il était dans « le même process », il y a eu moins d’inquiétude. Rassurant, l’Allemand avait même espéré un retour dès le week end.

Mais l’absence à l’entrainement collectif de ce dimanche a commencé à semer le doute. Le Brésilien est effectivement resté aux soins, comme l’a confirmé le coach parisien à la presse. Donc, son unique entrainement collectif a eu lieu ce lundi soir, à Belgrade. Même si l’ancien entraineur de Dortmund était optimiste quant à la présence de son numéro 10 ce mardi, le premier quart d’heure d’entrainement ouvert à la presse était le bienvenu, que l’on juge de nos propres yeux.

Le moment opportun pour Neymar de briller

L'article continue ci-dessous

Et c’est donc un Neymar plein de vitalité qui a participé à la séance. Entre jeu balle aux pieds, accélération et taquinerie avec ses coéquipiers, les feux étaient tous au vert pour prendre son rôle de leader face aux Serbes. L’opposition qui a suivi a confirmé les premières impressions.

Comme pour la réception de Liverpool qui aurait pu éliminer le PSG en Ligue des Champions en cas de défaite, la question est de savoir s’il vaut mieux se contenter du joueur même s’il n’est pas en pleine capacité de ses moyens. Et, au vu de la master class qu’il a offert à tous les amoureux du football, la réponse est clairement oui. Alors qu’il est attendu lors des grands rendez-vous, il a apporté une première satisfaction avec sa performance au Parc des Princes. De très loin devant ses coéquipiers dans de nombreux domaines (nombre de tirs cadrés, de passes dans le camp adverse, de duels…) il a surtout une arme puissante : la faculté de créer des situations dangereuses. Sa vision de jeu, en tant que numéro 10, fait du Brésilien le chef d’orchestre de cette équipe parisienne.

En association avec Mbappé, le duo se doit d’étinceler au Marakana. "On s'entend de mieux en mieux on se connaît plus aussi", expliquait le jeune Français. "Je suis bien placé pour parler de l'importance de Neymar, on a de la chance de l'avoir dans notre équipe". Le tout est de pouvoir désormais confirmer. Après un mauvais match à Liverpool, une première mi-temps aboutie à Naples et l’excellente prestation face aux Reds, le moment est venu pour le meilleur buteur brésilien de C1 de montrer qu’il peut porter toute l’équipe dans les moments critiques est enfin arrivé. Le match aller lui avait plutôt bien réussi puisqu'il avait inscrit un triplé et contribué à la large victoire parisienne (6-1). Dans une enceinte bouillante, il devra aider les siens à accomplir ce qu’aucune équipe n’a pu faire encore en Ligue des Champions cette saison : gagner à Belgrade.

Prochain article:
Mercato : le PSG à la lutte avec Chelsea pour recruter Paredes
Prochain article:
Lille-Amiens 2-1 - Laborieux mais renversant, le LOSC enchaîne
Prochain article:
Bundesliga - Hoffenheim 1-3 Bayern Munich : les Bavarois débutent 2019 avec le sourire
Prochain article:
Ligue 2 - 21e journée : le leader Metz surpris par Clermont, Auxerre poursuit sa remontée
Prochain article:
Bordeaux - Ricardo compte sur Driss Trichard mais...
Fermer