News Résultats en direct
PSG vs Chelsea

Féminines - Ligue des champions : Lyon assure, grosse désillusion pour le PSG

23:29 UTC+1 27/03/2019
Psg Chelsea women Champions League
Si l'OL, vainqueur à Wolfsburg, a composté son ticket pour les demi-finales, le PSG a manqué le coche en encaissant un but crucial contre Chelsea.

L'équipe féminine du Paris Saint-Germain n'a pas le même passif que les hommes en Ligue des champions, mais le scénario cruel de ce mercredi soir en quarts de finale retour contre Chelsea a dû réveiller quelques fantômes chez les amoureux du club de la capitale.

Après un revers 2-0 à l'aller, les Parisiennes avaient toutes les cartes en main pour créer l'exploit. Elles l'ont dessiné, en réalisant le match parfait dans sa quasi-totalité, mais tout s'est effrondré au finish. Diani avait débloqué la situation au retour des vestiaires pour relancer l'espoir (1-0, 47e), avant que Berger, contre son camp, ne permette aux filles d'Olivier Echouafni de doubler la mise (2-0, 56e). A un but du score idéal, les Parisiennes se sont retrouvées coincées entre la volonté de marquer ce pion salutaire et celle de ne pas encaisser un coup de poignard. Malheureusement, le deuxième scénario s'est produit, dans les arrêts de jeu, lorsque Mjelde a douché le Stade Jean-Bouin et envoyé le club londonien en demi-finales...

"Chelsea, sur l'ensemble des deux matches, c'est trois occasions, trois tirs cadrés, trois buts", a regretté Olivier Echouafni dans des propos repris par L'Equipe. "Un vrai gros réalisme qu'on n'a pas eu, notamment là bas. À l'aller, il nous a manqué pas mal de choses. On fait une très belle deuxième période ce soir. Il nous a manqué la lucidité dans le dernier geste, le dernier centre".

L'Olympique Lyonnais, de son côté, a tenu son rang en venant à bout de Wolfsburg. Après un succès 2-1 lors de la première manche, les Lyonnaises ont déroulé. Marozsan a rapidement ouvert le score (0-1, 8e) avant que Renard ne double la mise sur penalty (0-2, 25e).

La seule ombre au tableau dans ce match reste ce temps faible où Harder, d'un doublé en deux minutes (53e, 56e) a totalement relancé les Allemandes. Mais Le Sommer a permis aux Lyonnaises de sceller définitivement leur qualification, grâce à un doublé elle aussi (60e, 80e). "C'est une grande performance parce que Wolfsburg était sans doute l'équipe la plus crainte", s'est félicité Jean-Michel Aulas. "On avait vu au match aller qu'elles nous avaient mises en difficulté. Donc gagner ici en marquant quatre buts c'est une très grande performance. C'est dû à la qualité des joueuses et à la réactivité du staff. Je suis très heureux pour l'institution OL et pour les fans parce que l'OL veut gagner des titres, aussi bien chez les femmes que chez les hommes. Et cette équipe féminine montre la voie. Je suis sûr qu'on entre dans une spirale très positive".