Ligue 1 - À Rennes, Damien Da Silva met tout le monde d'accord

Commentaires()
Getty
Auteur de son 2e but avec Rennes mercredi, Damien Da Silva est l'un des rares joueurs à avoir disputé l'intégralité des 4 matches avec Julien Stephan.

Joris Gnagnon (21 ans) est quelqu'un d'apprécié à Rennes. D'estimé même. Alors quand il a fait ses bagages pour Séville l'été dernier, et que seul Damien Da Silva (30 ans) est venu compenser son départ, nombreux ont été les observateurs à exprimer leurs craintes. "Il faut un autre défenseur central", pouvait-on lire un peu partout. Mais aujourd'hui, si certains réclament encore un renfort, tous sont unanimes à propos de l'ancien Caennais, installé en défense centrale et qui a inscrit mercredi contre Nantes (2-1) sa deuxième réalisation sous le maillot rennais, après un premier but à Monaco (2-1) le 7 octobre dernier.

Avec Hamari Traoré, Damien Da Silva est le seul Rennais à avoir disputé l'intégralité des quatre matches dirigés par Julien Stephan. Il est aussi le seul à avoir démarré les six matches de Ligue Europa. Ce qui n'étonne pas ceux qui l'ont connu, comme Emmanuel Da Costa à Rouen. "Chez nous, dès le premier jour, il a mis tout le monde d'accord. Et c'est ce qui s'est passé partout où il est allé ensuite", rappelle le technicien pour Goal. À Clermont pendant une saison, puis à Caen de 2014 à 2018, et maintenant à Rennes où il est décrit comme "un leader dans l'engagement" par plusieurs de ses partenaires. "C'est un garçon admirable et exemplaire. Il a peut-être un déficit d'image, mais il s'en fiche parce que pour lui ce qui l'emporte c'est le terrain" , reprend Emmanuel Da Costa, qui avait dit tout le bien qu'il en pensait à Julien Stephan il y a quelques mois.

"Julien Stephan m'avait dit qu'il aimait son profil"

"Quand on était en formation pour le DEPF (Diplôme d'Entraîneur Professionnel de Football, ndlr), on a vaguement parlé de 'Das'. Et Juju m'avait dit qu'il aimait beaucoup son profil. Aujourd'hui, il s'appuie sur lui et ça ne me surprend pas car c'est un vrai soldat. Quand vous avez un garçon comme ça, vous dîtes 'merci' et vous espérez le garder le plus longtemps possible." Régis Brouard, qui l'a entraîné à Clermont en Ligue 2 lors de la saison 2013/2014, ne tarit pas d'éloges non plus à l'égard de son ancien protégé. "Il y a peu de joueurs comme Damien, capables de s'adapter au niveau qu'on lui impose. Si vous le mettez dans un club européen, il va jouer au niveau européen. Ça se fait de manière naturelle parce qu'il y a de la réflexion, et qu'il sait se mobiliser", explique pour Goal l'ancien coach clermontois.

L'article continue ci-dessous

PS Caveglia Da Silva

"On sent un certain leadership chez Damien, ajoute Dennis Appiah, son ami et ancien partenaire à Caen. C'est quelqu'un de calme et réfléchi, qui ne fait pas de bruit pour rien. C'est ce qu'on aimait à Caen où il s'est révélé à un moment difficile. Il ne parlait pas pour rien dire et on ne pouvait pas lui reprocher grand chose, parce qu'il se donnait toujours à fond." Une attitude qu'il adopte à Rennes. Comme tout au long de sa carrière qu'il a construite par étapes. "Quand Damien parle, les jeunes l'écoutent parce qu'il parle à bon escient sans se mettre en avant. Ce n'est pas un aboyeur. Il est au milieu de tout ça", précise Alain Caveglia, qui l'a fait venir en Normandie.

Le directeur sportif du Stade Malherbe reconnaît qu'il est arrivé "sur le tard", mais il ne serait pas surpris de le voir aller encore plus haut. "Peut-être un jour en Ligue des champions". "Il découvre la Ligue Europa et va encore prendre de l'épaisseur, annonce Régis Brouard. En revanche, il faut qu'il soit associé à la bonne doublette." Sur les quatre derniers matches, c'est Edson Mexer qui a eu les faveurs de Julien Stephan pour l'accompagner à trois reprises. "Je m'entends très bien avec lui sur et en dehors du terrain, confirmait l'intéressé mercredi soir. Le coach nous demande de jouer beaucoup sur la largeur, pour couvrir nos latéraux, et avec Mex je pense qu'on le fait bien." Julien Stephan les dit "complémentaires". Sans oublier Jérémy Gélin derrière. Trois défenseurs centraux pour deux places. Et l'évidence Damien Da Silva.

Prochain article:
Higuain non retenu dans le groupe du Milan pour le Genoa
Prochain article:
Mercato - Julian Weigl au PSG, c'est "non" pour le directeur sportif de Dortmund
Prochain article:
Equipe de France - Guy Stéphan : "Il n'y a pas de problème" avec Aymeric Laporte
Prochain article:
PSG, Thiago Silva : "Ma relation avec Emery n'était pas la même, la patte Tuchel peut faire la différence"
Prochain article:
Entorse de la cheville gauche sans lésion pour Verratti
Fermer