Les difficultés de Depay résument les déboires offensifs du FC Barcelone après Messi

Getty Images

Au fil des matches, Memphis Depay s'amenuise. Il faut généralement du temps pour qu'un joueur s'adapte à un nouveau championnat, mais c'est l'inverse qui se produit à Barcelone, où l'international néerlandais a démarré sur les chapeaux de roue, avant de perdre peu à peu son rayonnement semaine après semaine. Peut-être que la pression intense et les mauvaises ondes autour du Barca, exacerbées par le départ de Lionel Messi, font baisser le rendement de Depay.

À son arrivée de Lyon, il était une bouffée d'air frais, arrivant juste au bon moment. Débarrassé de l'histoire, des défaites douloureuses et des effondrements dans les grands matchs, Depay est venu au Camp Nou pour prouver qu'il pouvait mener l'attaque dans un club d'élite, après son échec précédent à Manchester United. Avec le départ de Messi, le décor était planté pour une nouvelle star, quelqu'un qui pourrait distraire la douleur de la perte de leur plus grande légende et commencer la reconstruction.

Cependant, après des débuts exceptionnels lors de la défaite 4-2 contre la Real Sociedad, où Depay a sué la classe, l'invention et la menace, et les premiers buts contre l'Athletic Club et Getafe, les buts se sont taris. Depuis août, les seuls buts de Depay ont été inscrits sur penalty contre Levante et Valence, et il n'a pas non plus délivré de passes décisives. 

Memphis Depay Barcelona GFX

Pour les Pays-Bas, cependant, c'est une autre histoire. Lors de ses quatre dernières apparitions en qualifications pour la Coupe du monde, Depay a inscrit sept buts et délivré quatre passes décisives, prouvant ainsi la même aura qu'il avait à Lyon la saison dernière. Affronter le Monténégro, la Turquie, la Lettonie et Gibraltar est nettement plus facile que d'affronter des équipes comme le Real Madrid, l'Atletico Madrid, le Bayern Munich et Benfica, mais Depay a également été muet contre Grenade, Cadix et le Dynamo Kiev.

Plus problématique, il essaie d'en faire trop lorsqu'il est en possession du ballon, prenant rarement l'option la plus facile, et cela se traduit par de nombreuses pertes de balle. Depay a perdu le ballon 16 fois dans le Clasico de dimanche, dont une fois où il a été volé par David Alaba, qui a terminé l'action en marquant le but à l'autre bout du terrain.

Ce but a permis aux Madrilènes de prendre l'avantage et de s'imposer 2-1, ce qui leur a permis de prendre cinq points d'avance sur le neuvième, le FC Barcelone. Memphis Depay n'a pas pu prendre le dessus sur l'ailier Lucas Vazquez, qui opérait au poste de latéral droit, et n'a pas réussi à cadrer un seul tir. "Son impact minime est inquiétant", écrivait Marca dans la foulée. "Il a fait un match extrêmement discret".

PS Meilleur Buteur FC Barcelone

Remplacer Messi a toujours semblé être une tâche impossible, et cela s'avère être le cas. Depay, cependant, n'abandonne pas encore. Lorsqu'on lui a demandé s'il avait des regrets d'être venu à Barcelone, Depay a catégoriquement nié qu'il en avait. "Comment pouvez-vous demander cela ?" a-t-il déclaré à ESPN Pays-Bas plus tôt en octobre. "C'est Barcelone. Je ne pense pas que vous compreniez à quel point ce club est grand et ce que cela signifie pour un joueur si vous vous déplacez dans un club comme celui-ci. Je ne le regretterai jamais".

Depay n'est pas seul dans ses luttes. Ansu Fati est revenu triomphalement de blessure avec un but contre Levante, mais la joie a rapidement diminué avec des performances récentes montrant sa rouille après 10 mois sur la touche. La réalité est qu'après presque un an d'absence, il faudra du temps au vainqueur du NXGN 2021 pour revenir à son meilleur niveau, et aussi pour s'entendre avec Depay. Les deux aiment commencer sur le côté gauche et dériver vers les zones centrales, Koeman devra donc convaincre l'un d'eux de jouer plus régulièrement en tant qu'attaquant central, ou sur le flanc droit.

Memphis Depay Ansu Fati Barcelona GFX

Luuk de Jong, quant à lui, déçoit les supporters, même avec les faibles attentes qui avaient été fixées pour l'ex-attaquant du FC Séville après son arrivée le jour de la fin du mercato, et l'attaquant néerlandais a attiré les sifflets pendant le Clasico après être entré en jeu comme remplaçant. Sergio Aguero fait également son retour doucement, marquant son premier but dans le Clasico en sortant du banc, l'un des rares moments d'optimisme pour les supporters de Barcelone dans la défaite.

L'article continue ci-dessous

Ousmane Dembele n'est toujours pas en forme, tandis que Martin Braithwaite sera absent pour un certain temps encore, et le jeune Yusuf Demir s'est éloigné de la compétition après une pré-saison brillante. Tout cela a contribué au malaise de Depay, car l'attaquant néerlandais a dû jouer chaque minute de chaque match cette saison pour Barcelone, à l'exception d'un repos de 15 minutes à la fin de la courte victoire contre le Dynamo Kiev.

Il n'a pas la fraîcheur dont il a fait preuve lors des premiers matches, tant sur le plan mental que physique. La défense du Barça a été son plus grand problème cette saison, mais l'attaque est en train de le devenir aussi. Si les choses ne s'arrangent pas, il y a une solution facile que Barcelone peut prendre l'été prochain : dire adieu à Koeman, qui a demandé l'arrivée de Depay, et vendre l'ex-star du PSV pour environ 30 millions d'euros. Ce ne serait pas une mauvaise aubaine après l'avoir signé gratuitement cet été.

Bien sûr, le FC Barcelone et Memphis Depay espèrent tous deux que l'histoire prendra une autre tournure. Les matchs à venir contre le Rayo Vallecano et Alaves sont autant d'occasions pour l'attaquant d'avoir l'impact offensif décisif que le Barca attend de lui, et il est certain qu'il peut le faire. Depay, alors, doit grandir pour relever le défi de pleine face.