L'entraîneur des États-Unis démissionne après l'échec des éliminatoires

Commentaires()
Kim Klement
Bruce Arena quitte son poste suite à la désillusion de mardi soir et l'élimination des États-Unis, qui ne participeront pas au Mondial 2018.

C'est un véritable seisme qui a sécoué la zone Concacaf dans la nuit de mardi à mercredi. Pour la première fois depuis 1986, les États-Unis ne participeront pas à une phase finale de Coupe du Monde. Leur défaite contre Trinité-et-Tobago, combiné aux succès du Honduras et du Panama a été fatale.

Seul le Genoa a remporté moins de matches que Rennes en 2017

Conséquence presque immédiate, le sélectionneur Bruce Arena jette l'éponge. Dans un communiqué, il a expliqué son choix. "Quand j'ai pris mes fonctions en novembre dernier, je savais qu'il y avait un grand défi à relever, probablement plus que ce que la plupart des gens pouvaient apprécier. Tout le monde a tout donné au cours des 11 derniers mois. Nous n'avons pas fait le travail et j'en accepte la responsabilité."

Le technicien de 66 ans, qui avait auparavant dirigé les États-Unis de 1998 à 2006, a pris le relais après le licenciement de Jurgen Klinsmann en novembre. Il a remporté le titre de la Gold Cup en juillet, mais n'a pas su qualifier son pays pour le rendez-vous russe, ce qui aux yeux des dirigeants de la fédération, était impardonnable.

Fermer