Lens - Bordeaux (2-1), Les Lensois enchainent une troisième victoire de suite

Commentaires()
Gael Kakuta Lens Bordeaux Ligue 1 19092020
Getty
En battant les Girondins de Bordeaux, le RC Lens en est déjà à neuf points en quatre journées. De bon augure dans la course au maintien.

Si on avait dit aux Lensois qu’ils débuteraient la saison avec neuf points en quatre journées, les coéquipiers de Gaël Kakuta auraient sûrement signé avec les deux mains. Pourtant, après la victoire contre les Girondins de Bordeaux (2-1), c’est bien ce qui est en train de se passer.

Cinq ans après avoir quitté la Ligue 1, le RC Lens pensait vivre des débuts plus que compliqués après une première défaite à Nice. Seulement, la victoire acquise contre le PSG (1-0) a donné de la confiance au club nordiste qui a enchaîné à Loirent puis à domicile ce samedi.

Face à des Girondins de Bordeaux encore inoffensifs avec seulement cinq tirs sur la rencontre, les Lensois ont proposé un jeu séduisant face à leur maigre public mais toujours aussi bruyant. Porté par le duo Ganago - Kakuta, Lens a longtemps buté sur Benoit Costil, auteur de belles parades.

Ganago, l’homme fort lensois

Mais à force de reculer, Bordeaux a fini par rompre après la pause. D’abor par l’intermédiaire de l’ancien Niçois qui a cueilli à froid ses adversaires au retour des vestiaires (47eme). Puis par l’ancien grand espoir du football français.

L'article continue ci-dessous

De retour sans son club formateur cet été, Kakuta rêvait de marquer à Bollaert devant son public. Il a profité d’un penalty sifflé juste avant l’heure de jeu pour faire de ce rêve une réalité.

Réduit à dix suite à l’exclusion de Paul Baysse sur ce but du break, Bordeaux a essayé de jeter toutes ses forces dans la bataille, en faisant rentrer Maja et Kalu. La réduction du score du Nigérian dans le temps additionnel (95eme) est simplement venu mettre un terme à 240 minutes sans trouver l’ouverture.

Les Bordelais ne sont plus invaincus en Ligue 1 tandis que Lens trace sa route dans sa quête de maintien avec une deuxième place provisoire.

Fermer