News Résultats en direct
Real Madrid vs Barcelone

Le WhatsApp qui a envoyé Vinicius au Real plutôt qu'au Barça

13:43 UTC+2 10/04/2021
Vinicius Junior Lucas Mineiro WhatsApp Real Madrid Barcelona
Un message envoyé à son agent Lucas Mineiro le 21 avril 2017 : " Le Real, papa. Nous allons dans le plus grand club du monde."

L'histoire de Vinicius est celle d'un garçon qui rêvait de jouer pour le Real Madrid et qui a failli finir par jouer pour Barcelone. Quand il était au plus proche du club azulgrana est apparu la Casa Blanca pour le voler à son éternel rival, qui a vu le prometteur brésilien a choisir le Santiago Bernabeu plutôt que le Camp Nou.

Il faut remonter au vendredi 21 avril 2017 pour trouver le moment clé. Jusqu'alors, le Clasico se jouait pour Vinicius, Barcelone ayant pris l'avantage et les deux équipes ayant fait part à Flamengo de leur intention de payer la clause libératoire de 45 millions d'euros. Les parents du Carioca ont visité les installations des Culés, convaincus. Cependant, le Real Madrid, Juni Calafat en tête, a fait irruption dans les enchères pour l'attaquant.

Vinicius a eu trois jours pour se décider et, bien que la pression pour un garçon de son âge, encore mineur, soit énorme, il a écouté son cœur. Cela ressemble à une phrase préfabriquée, mais la vérité est qu'il a choisi le Real Madrid même si le FC Barcelone le payait un peu plus. Et c'est ainsi qu'il a envoyé, par WhatsApp, à l'un de ses représentants, Lucas Mineiro : "Real, papa. Allons dans le plus grand club du monde."

Quatre ans après ce message, Vinicius a fait 106 apparitions sous le maillot du Real Madrid, devenant ainsi le joueur étranger le plus précoce de l'histoire du club à atteindre la barre des cent apparitions. Il totalise notamment 14 buts et 22 passes décisives, dont un doublé cette semaine en quarts de finale de la Ligue des champions face à Liverpool.

Durant cette période, il a d'ailleurs été appelé deux fois par l'équipe A du Brésil, avec laquelle il a fait ses débuts le 11 septembre 2019 contre le Pérou. Avec cette progression, un contrat jusqu'en 2024 et une maison en construction dans la capitale, où il se sent très bien, son objectif est de rester longtemps en Espagne.

Ce samedi, Vinicius reçoit au Di Stéfano un Barcelone qui le voulait et le craint désormais. Lors de leurs cinq affrontements précédents, il s'est distingué par sa verticalité et sa puissance, laissant même Piqué au sol, et a marqué un but. Il a inscrit le 1-0 lors de la dernière confrontation au Bernabeu, juste avant la pandémie, ce qui a permis à son équipe de remporter la Liga.