News Résultats en direct
Mercato

Le président de la Roma se moque de Milan et de son mercato

13:38 UTC+2 28/07/2017
James Pallotta Roma
James Pallotta, le président de l'AS Roma, a tenu des propos incendiaires à l'encontre de l'AC Milan et de ses propriétaires.

L'AC Milan est-il en train de faire des jaloux en Italie ? Le club lombard s'est montré le plus actif durant le mercato 2017 avec plus de 240M€ dépensés en renforts. Un investissement colossal et qui traduit l'ambition de la nouvelle équipe dirigeante. Mais cette razzia n'est pas du goût de tous ses concurrents.

Le nouveau Milan n'effraye pas Buffon

James Pallotta, l'homme fort de la Roma, a, par exemple, fait part de son scepticisme par rapport à la crédibilité de ce projet dans une interview à Associated Press. Pour lui, le club rossonerro est en train de dépenser de l'argent qu'il n'a pas. "Ça serait bien de m'expliquer leur plan car moi je ne comprends pas, a-t-il lâché. Ils n'ont pas suffisamment d'argent pour acheter le club. Un ami à moi a même dû leur prêter 300M€ avec un taux d'intérêt très important. Ils disaient aussi qu'une qualification en Ligue des Champions devait leur suffire, mais qu'en sera-t-il quand le cout des achats dépassera celui des revenus. Je ne sais pas ce qui se passera alors". 

"Ils ont perdu la tête"

Si Milan est dans le rouge, l'UEFA pourrait prononcer de sérieuses sanctions à l'encontre de ce club dans le cadre du Fair-play financier. Pour Pallotta, cette issue est presque inévitable : "À l'UEFA, on est très contrarié. C'est une blague. Ils ont totalement perdu la tête. Cela n'a aucun sens car ils n'ont pas d'argent". 

Pour rappel, Milan a été racheté officiellement en avril dernier par un groupe d'investisseurs chinois nommé Rossoneri Sport Investment Lux. Ce groupe est présidé par l'homme d'affaires Li Yonghong. En plus de leur engagement à effacer la dette en place qui s'élevait à 220M€, les nouveaux acquéreurs avaient promis de "procéder à des augmentations de capital significatives et à injecter des liquidités afin de renforcer la structure financière de Milan".