Le Graët candidat à sa propre succession

Noel Le Graet
Getty
Noël Le Graët vient de confirmer le fait qu’il postulait à un quatrième mandat à la tête de la fédération française de football.

Noël Le Graët n’a pas l’intention d’abandonner son trône. A 79 ans, et bien qu’étant déjà en poste depuis 2011, le dirigeant breton a fait savoir qu’il se représentait pour un nouveau mandat à la tête de la fédération française.

Le Graët avait déjà été réélu deux fois. La première c’était en 2012 et la seconde en 2017. Sous son règne, l’équipe de France a connu une période plutôt faste avec deux présences en finales de compétitions majeures. Celle de l’Euro, perdue en 2016, et celle du Mondial, gagnée deux ans plus tard en Russie. 

L'annonce de la candidature de La Graët a été faite dans un courrier aux différentes familles du foot (clubs, ligues et districts, syndicats, haute Autorité, etc.) et dévoilé par l'AFP.

L'article continue ci-dessous

En course contre Moulin et Thiriez

« Après avoir largement consulté les acteurs du football français ces dernières semaines et les membres du Comité Exécutif de la FFF ce matin, j'ai décidé de solliciter le renouvellement de votre confiance, en vous présentant ma candidature à la présidence de notre Fédération", a écrit le cacique du football français.

Le Graët sera opposé aura deux concurrents pour le poste qu’il occupe. Il y a Frédéric Thiriez, l’ancien président de la LFP, et aussi Michel Moulin, l’ex-président (intérimaire) du PSG. Ce dernier a déjà exprimé quelques idées qu’il souhaiterait mettre en place en cas d’élection. Des initiatives qui ont provoqué des débats, comme celui d’un retour forcé de Karim Benzema en sélection.

Pour rappel, avant d’occuper ses fonctions à la FFF, Le Graët avait aussi été président de la Ligue (LNF à l’époque). C’était entre 1991 et 2000. Il a aussi été président de l’EA Guingamp pendant 30 ans, et aussi vice-président de la FFF entre 2005 et 2011. 

Fermer