Le carnet du scout, épisode 6 : Javairô Dilrosun, une nouvelle flèche pour les Pays-Bas

Commentaires()
Getty
Chaque semaine, Goal vous propose de découvrir un jeune talent. Retenu pour la 1ère fois en sélection, l’ailier du Hertha commence à se faire un nom.

Un parcours qui débute dans les équipes de jeunes de l’Ajax Amsterdam, un premier départ à l’étranger du côté de Manchester City et une carrière professionnelle qui démarre enfin au Hertha Berlin… Symbole d’un football qui va parfois à toute vitesse en sautant certaines étapes, Javairô Dilrosun a attendu son heure avant de confirmer tout le bien que pensaient ses différents éducateurs et entraîneurs dans la capitale néerlandaise. Auteur d’un début de saison 2018-2019 intéressant en Bundesliga, l’ailier gauche de 20 ans a obtenu sa première convocation en équipe nationale, par un Ronald Koeman persuadé qu’il tient un joueur capable de contribuer à sa manière au renouveau des Oranje.

Son parcours : un premier match en pro à… 20 ans !

"Si l’Ajax m'avait également proposé un contrat chez les jeunes, alors je ne serais probablement pas allé à Manchester City du tout." Par des propos très simples et assez équivoques, accordés au De Telegraaf, Javairô Dilrosun a répondu à une question qui intrigue : comment l’une des écoles les plus reconnues du football mondial a-t-elle pu laisser partir à 16 ans l’un de ses protégés pour l’étranger, avec une maigre compensation financière (300 000 euros à l’été 2014). D’origine surinamienne comme de nombreux autres footballeurs néerlandais (Gullit, Rijkaard, Davids, Kluivert, Seedorf ou plus récemment De Jong), le natif d’Amsterdam a fait le choix osé lors de son adolescence de tenter sa chance chez les Citizens, qui pratiquent alors une intense politique de recrutement de jeunes joueurs prometteurs en Europe.

Cette décision de rejoindre le Nord de l’Angleterre va permettre à l’attaquant né en 1998 de s’épanouir et de poursuivre sa progression dans l’un des centres de formation les plus performants du football moderne. Néanmoins, Dilrosun n’arrive pas en terrain conquis et il n’aura pas sa chance en équipe première durant les quatre années qu’il va passer à City. Une longue période avec notamment deux saisons sous Pep Guardiola où il n’émergera jamais, malgré l’habitude de l’entraîneur catalan à intégrer petit à petit les jeunes, avec les coupes par exemple. Ce temps de jeu totalement absent alors que le joueur approche de la vingtaine l’oblige à une décision radicale, alors que son contrat arrive à échéance : trouver le bon club pour enfin lancer sa carrière. Cet été, le Hertha Berlin s’est présenté avec une proposition jusqu’en 2022 et l’assurance d’avoir du temps de jeu. Dilrosun a sauté le pas sans hésiter et pour l’instant, le club de la capitale allemande le lui rend bien.

En parallèle de sa progression chez les Citizens, l’ailier batave va rester un élément majeur de toutes les sélections de jeunes aux Pays-Bas, des U15 aux Espoirs. Avec notamment des coéquipiers comme Matthijs de Ligt et Justin Kluivert, ses anciens camarades de l’Ajax, Dilrosun va connaître en tout 40 sélections pour un total de 16 réalisations. Une certaine régularité remarquée par Ronald Koeman qui lui a offert sa première convocation il y a une semaine, comme une récompense pour sa patience après sa longue attente avant d’émerger au plus haut niveau professionnel.

Dilrosun PS

Ses qualités / axes de progression : apprendre toujours et encore

Avec seulement trois mois de matches professionnels dans les jambes, Dilrosun a tout du rookie lancé du grand bain même s'il possède une maturité supérieure après tout ce qu'il a réalisé avec les sélections de jeunes mais aussi son échec de ne pas s‘être imposé à City. Au niveau de la confiance, il doit encore prendre sur lui-même face aux événements qui se bousculent et cette convocation soudaine en sélection chez les A. Physiquement, il est très affuté et possède une endurance forte. À propos de cet aspect-là, il n’a aucun mal à terminer les rencontres quand son entraîneur berlinois ne décide pas de le sortir.

Pour ses capacités techniques, le joueur formé à l’Ajax essaye d’avoir un équilibre entre des accélérations balle au pied assez dévastatrices mais aussi une certaine qualité de passe pour être le plus efficace possible en contre-attaque, un des schémas préférentiels du Hertha. Dribbleur et joueur, Dilrosun apprécie les situations en un contre un. Cette tendance peut parfois tomber dans la facilité et des pertes de balle agaçantes pour ses partenaires. Un péché mignon que l’on retrouve chez de nombreux jeunes joueurs et qui peut se gommer facilement.

Javairo Dilrosun Hertha BSC

Son avenir : redevable envers le Hertha Berlin

Alors que de nombreux cracks de notre ère comme Kylian Mbappé, Jadon Sancho ou encore Justin Kluivert ont démarré en professionnel très tôt, avant même la majorité, Dilrosun a dû attendre d’avoir 20 ans pour connaître l’exigence et la rigueur d’un grand championnat. Au Hertha Berlin, où l’entraîneur Pal Dardai lui a fait confiance, il s’épanouit enfin avec des prestations remarquées, à l’image de ses 90 minutes face au Bayern Munich (victoire 2-0). Après seulement trois mois en Bundesliga, il a eu le plaisir d’être retenu en sélection, où Koeman veut jauger de ses propres yeux son potentiel.

Prochain article:
Nice - Allan Saint-Maximin sur le bon chemin
Prochain article:
Leganes-Real Madrid 1-0, ça passe quand même pour le Real Madrid
Prochain article:
Saint-Etienne-OM 2-1, Khazri enfonce Marseille
Prochain article:
PSG, Qatar Tour 2019 - Le carnet de bord des Parisiens, épisode 3
Prochain article:
L'Atletico Madrid sorti de la coupe
Fermer