Le Barça doit-il s'appuyer sur les jeunes qui quittent la Masia ?

Commentaires()
Getty Images
La Masia était un atout pour le Barça par le passé. Le constat diffère aujourd'hui et les jeunes préfèrent quitter le club pour plusieurs raisons.

Sondé sur le dossier Hector Bellerin le 13 juillet dernier dans les colonnes de SPORT, Xavi avait une opinion tranchée sur une question plus large, les jeunes de la Masia, formés au club, qui parfois y reviennent: "Je ne l’ai pas beaucoup vu jouer, mais laissez-moi dire une chose : je trouverais ça difficile de recruter un joueur qu’on a déjà eu au club. Ça peut fonctionner comme ça peut ne pas fonctionner. Je ne suis pas pour ramener des joueurs qui sont partis. Pourquoi ils partent quand ils ont juste 16 ou 17 ans ? Je ne comprends pas cela. Barcelone doit se nourrir de ses propres joueurs locaux. Ils ne peuvent pas partir comme ça."

Jordi Mboula (18 ans), nouvelle recrue de l'AS Monaco, et Eric Garcia (16 ans), qui a rejoint Manchester City, sont deux des joueurs visés par l'ancien milieu de terrain du Barça. La Masia est un sujet complexe à aborder mais il est certain que son évolution depuis 2015 mérite d'être scrutée. Depuis cette année-là, celle de la sanction FIFA, il y a eu un réel point d'inflexion dans la gestion de la Masia d'un point de vue général. L'évolution sous Rosell a été claire : les coaches de la Masia ont changé les modèles dans les équipes, chacun jouant à sa façon. De fait, il n'y avait pas, et c'est le cas encore aujourd'hui, d’idée globale.  La technique, les compétences, sont moins importantes qu'avant, le physique a lui pris une plus grande importance. Barcelone a toujours su s'appuyer sur des joueurs de l'équipe inférieure mais la tendance s'est atténuée lors des cinq dernières saisons. Luis Enrique n'a que très peu compté sur les jeunes formés au club en faisant jouer Rafinha et n'a pas su conserver Sandro Ramirez, qui évolue à Everton

Le cas de Munir est lui symbolique d'un non-sens total au niveau de la gestion de la Masia. Le Barça lui a préféré Alcacer pour évoluer en subalterne de la MSN. Munir était le premier choix du Barça devant Deulofeu, rejeté deux fois par Luis Enrique. Sauf que le club catalan n'a rien fait pour garder Munir, prêté à Valence la saison passée, même si il était perçu comme la plus grande perle de la Masia depuis Busquets. Maintenant, le Barça a payé 12 M € pour que Deulofeu revienne et tente de se séparer de Munir - en prêt. C'est un non-sens absolu envers un joueur de la Masia qui est plus jeune qu'Alcacer.

PS Xavi

Un problème d'idée globale et de niveau des joueurs

Pour Xavi, le problème est global, mais également de niveau et cela explique aussi le peu de joueurs de la Masia promus en équipe première. "Je pense qu'en général on s'est laissé endormir, je suis sûr que les gens se sont dit 'On a Puyol, Iniesta, Messi, Xavi.... tout ira bien pour nous, chaque année on aura 2 nouveaux joueurs du centre de formation.' Mais ce n'est pas comme ça que ça fonctionne, je n'ai pas appris à jouer pour l'équipe première, j'ai appris à jouer pour la Masia, en Infantil, Cadet, Juvenil, parce que j'avais Joan Vila en entraîneur, qui était très à cran sur le concept, la technique, la tactique, la théorie, tout. Il nous a donné un cours de master, l'académie forme les joueurs, gagner le championnat ne compte pas. La formation est primordiale à cet âge, si tu gagnes le championnat c'est bien, mais ce n'est pas l'objectif. Dernièrement par exemple j'ai vu le Barça B promu en D2, c'est bien, mais ce n'est pas l'essentiel, Guardiola avait la B en D3 et a pris Busquets, Pedro, même Jeffren en équipe première. Victor Sanchez, Bojan, ils jouaient en D3, ils faisaient le saut D3/Liga sans problème, pourquoi? parce qu'ils brillaient avec le style du Barça. Que la B soit en D2 ou D3 n'est pas le plus important, bien sûr je suis content de leur montée, mais pour le développement, ce n'est pas le plus important. L'objectif est de former les joueurs au modèle du club, c'est la priorité, combien de joueurs de la B ont les capacités pour jouer aujourd'hui en équipe première? La réponse n'est pas positive. Le but est d'en avoir 6/8 capables de jouer en équipe première, pas 2 ou 3, ainsi l'entraîneur de l'équipe première peut prendre un joueur lorsqu'il y a un blessé, et à ce niveau la je pense que le club s'est laissé endormir", a-t-il assuré dans un entretien pour The Tactical Room.

Pour l'ancien milieu de terrain, amené à devenir coach dans le futur selon ses mots, Barcelone doit renforcer sa propre idée. "Je regardais les matchs et je voyais les mêmes actions dans chaque categorie, mais chaque coach a commencé à prendre ses propres idées, maintenant il faut revenir à la même idée, celle du club, on peut pas faire du tout ou rien, ca ne marchera pas tout le temps", a expliqué Xavi. La Masia n'est pas créée dans l'optique de gagner mais pour créer des joueurs pour la première équipe. Le fait de gagner doit être une conséquence de la supériorité et les compétences du joueur, mais jamais un but. Pour le dire d'une autre façon, le problème réside dans l'essence de la Masia. Celle-ci est désormais concentrée sur les victoires, et non pas sur la poursuite d'un modèle comme cela a toujours été le cas. Si les joueurs quittent le Barça, c'est aussi car ils ont compris qu'ils auraient plus de chances de passer professionel ailleurs. Cela peut se comprendre vu les différentes histoires, du cas Munir-Alcacer, à celui de Luis Enrique qui, même s'il a commencé comme coach de la B, n'a jamais été un grand partisan des jeunes de la Masia. 

Les choses pourraient changer avec Ernesto Valverde, qui a pour habitude de bien s'occuper des jeunes, et a reçu la demande de le faire. Il y a quelques mois, Ignasi Olivia, notre correspondant du Barça avait demandé à Luis Enrique les raisons du manque de présence des joueurs de l'equipe B dans l'équipe première et obtenu une réponse sans équivoque : "Si vous voulez jouer avec l'équipe première, vous devez montrer que vous avez le niveau suffisant." Il est impossible de donner tort au natif de Gijon alors qu'Alena paraît être le seul joueur en mesure d'aider l'équipe A. Toujours est-il que, de par un désir volontaire de changer son optique de base, la Masia connaît un creux générationnel important au niveau des talents. Afin d'envisager un futur plus viable, le Barça va devoir renforcer son identité dans toutes les catégories avec une idée commune, celle qui a par le passé fait que le club catalan a su véritablement opérer comme il le doit : en formant des joueurs capables de monter en équipe première. Et ce temps là, comme le sait Xavi, paraît bien loin. 

Fermer