Le Barça a encore des fortunes à payer sur ses anciens transferts

Dernière mise à jour
Eurosport

Avec la publication du rapport financier annuel de Barcelone, les montants spécifiques que le club doit aux autres équipes pour les transferts récents sont désormais connus.

Les Blaugrana ont fait beaucoup de gros transferts ces dernières années et pourtant, comme le révèlent les documents, bon nombre de ces opérations sont toujours impayées.

Au total, Barcelone doit 126 millions d'euros à des clubs européens pour 19 joueurs. Comme le montre la liste, Barcelone doit encore à Liverpool 29 millions d'euros à Philippe Coutinho à court terme, alors que cela s'étend à 40 millions d'euros à long terme.

Une somme de 16 millions d'euros est due à l'Ajax pour Frenkie de Jong, tandis que Bordeaux attend toujours dix millions d'euros pour la signature de Malcom.

Le Real Betis doit neuf millions d'euros pour Junior Firpo tandis que Gremio pouvait s'attendre à recevoir huit millions d'euros pour Arthur à partir de 2018.

Villarreal attend toujours 241000 euros pour la signature de Denis Suarez en 2016, et Eibar devrait réceptionner 2,4 millions d'euros pour l'option de rachat de Barcelone exercée pour Marc Cucurella.

L'article continue ci-dessous

Dans le même temps, Barcelone doit également de l'argent à d'autres clubs, avec un total de 46 millions d'euros dans les caisses des Catalans. Barcelone attend 9,4 millions d'euros pour arriver du Zenit pour la signature de Malcom, 5,97 millions d'euros de Getafe pour Cucurella et 5,7 millions d'euros de la Juventus pour l'achat d'été d'Arthur Melo.

Des informations ont été publiées lundi selon lesquelles la dette totale de Barcelone est de 1,173 milliard d'euros, avec une dette à court terme de 730 millions d'euros, et l'entraîneur de Barcelone Ronald Koeman a reconnu que les temps étaient difficiles pour le club.

"Les équipes souffrent financièrement à cause du COVID", a déclaré Koeman lors de la conférence de presse d'avant-match de mardi. "Barcelone souffre également du manque de tourisme. Tous les clubs peuvent avoir de très mauvais chiffres [financièrement] en ce moment. Pas seulement ici. Je n'ai pas vu les joueurs trop touchés par ce problème. Nous avons tous aidé le club avec la réduction de salaire.", a-t-om ondiqué en conférence de presse, ce mardi.