News Résultats en direct
Ligue des champions

Laurent Blanc évoque son avenir personnel et le choc Manchester United-PSG

12:33 UTC+1 10/02/2019
Laurent Blanc 17032018
Dans un entretien pour Téléfoot, Laurent Blanc a évoqué son avenir personnel et le match très attendu entre Manchester United et le PSG.

Qui de mieux que Laurent Blanc pour aborder le huitième de finale aller de Ligue des champions entre Manchester United et le Paris Saint-Germain à Old Trafford, mardi soir ? Le technicien français connait parfaitement ces deux clubs puisqu'il a évolué à Man United prendant sa carrière de joueur avant de passer de longues années au PSG dans sa deuxième vie d'entraîneur.

Au vu des forces en présence, Blanc estime qu'il n'y a pas de favori clair actuellement. "Il n'y a pas de favori. Les choses se sont rééquilibrées depuis le tirage. Ce sont deux très grands clubs, avec de grands joueurs. La blessure de Neymar m'inquiète car Neymar est un très grand joueur et le PSG est moins fort sans Neymar. Mais ils doivent être prsuadés que même sans Neymar ils peuvent battre Manchester United".

"Paris, depuis deux ou trois ans, fait partie des quatre équipes qui peuvent gagner la Ligue des champions", ajoute néanmoins Laurent Blanc, conscient de la puissance du club francilien.

L'ancien entraîneur du PSG a également évoqué la situation d'Adrien Rabiot, qui n'a plus joué un match avec le club de la capitale depuis deux mois. "Adrien Rabiot ? Je regrette qu'on soit revenu à une situation quasi identique à celle qu'on a eu il y à quatre ou cinq ans. Je pense que là, la situation est devenue irrévocable".

Enfin, l'ex-sélectionneur de l'équipe de France s'est aussi confié sur son avenir, sans en dire trop. Il concède vouloir retrouver un banc de touche la saison prochain et nie tout contact avec Marseille ou Lyon. "Certainement l'année prochaine, je l'espère. On a quelques idées. Pour l'instant, c'est le terrain qui m'attire le plus, et je pense que j'ai encore quelque chose à y faire. A chaque fois qu'un poste se libère, mon nom est cité, souvent sans aucune raison. Aucun contact (avec l'Olympique de Marseille). A Lyon aussi. Il y a des gens en poste. Que ce soit Rudi ou Bruno Genesio, laissez-les travailler".