L'AC Milan un grand club ? Les départs d'Higuain et Bonucci sont un terrible message

Commentaires()
Getty
Les Rossoneri ont fait venir deux joueurs majeurs depuis 2017 et ont perdu les deux. Une illustration de la chute du club.

Quand Leonardo Bonucci a décidé de retourner à la Juventus l'été dernier après une seule saison à Milan, son coéquipier Suso a admis : "Il a l'impression d'avoir fait un pas en arrière en signant avec nous et c'est pour cela qu'il retourne à la Juventus."

Malgré "plusieurs offres" reçues lui-même, l'ailier espagnol assurait se sentir bien à Milan. Un sentiment renforcé par l'arrivée de l'attaquant turinois, Gonzalo Higuain. "Quand le projet est intéressant avec des joueurs comme lui qui arrivent, c'est toujours positif."

Malgré tout, le choix d'Higuain de discuter avec Chelsea, montrant sa lassitude après seulement 6 mois à San Siro, n'a fait que montré le club sous un jour plus négatif. Milan a fait signer deux cadres de la Vieille Dame lors des 18 derniers mois. Les deux ont rapidement cessé de croire au "projet" dans lequel ils s'étaient engagés.

Bien sûr, il y a eu d'autres facteurs, plus personnels, impliqués dans leurs départs respectifs. Bonucci n'avait quitté la Juventus qu'à la suite d'un désaccord avec le coach Massimiliano Allegri. Il a admis par la suite que son transfert à Milan - réalisé en 48 heures - avait été "décidé dans un moment de colère". Higuain, de son côté, a été séduit lors d'une réunion avec Maurizio Sarri, l'homme qui l'avait amené à battre le record de buts sur une saison en Série A, avec 36 réalisations.

Pour autant, aucun des deux joueurs n'auraient jeté l'éponge s'ils avaient été convaincus de la capacité du Milan à regagner sa place parmi l'élite du football. En avril 2018, Bonucci avait publiquement réclamé l'arrivée de "joueurs de classe internationale" à la fin de la saison. À l'époque, les rumeurs indiquaient déjà que les propriétaires chinois du club, Rossoneri Sport Investment Lux, n'avaient pas les fonds nécessaires pour rembourser leur prêt. Le club s'est ainsi retrouvé entre les mains d'Elliott Management Corporation, faisant craindre aux fans la vente des meilleurs joueurs de l'effectif.

Higuain va partir, Piatek est attendu

A l'inverse, il a été décidé de faire ce que les propriétaires précédents ne faisaient pas : se montrer plutôt malins dans le management du club. Bonucci était autorisé à rentrer "à la maison", mais le prometteur défenseur central Mattia Caldara arrivait en échange, ainsi qu'Higuain, dans le cadre d'un prêt payant de 18 millions d'euros, avec la possibilité d'un transfert permanent à l'issue de l'exercice actuel. Mais alors qu'Higuain semble sur le point de rejoindre Stamford Bridge, les espoirs de Milan de retrouver la Ligue des Champions semblent mis à mal.

Ils ne sont pour l'instant qu'à 2 points de la Roma, quatrième de Série A, avant leur match en retard au Genoa, cet après-midi (15h), mais la victoire du 29 décembre contre SPAL était une première en cinq rencontres pour les hommes de Gennaro Gattuso. Ce jour-là, Higuain avait inscrit le but de la victoire, avant de déclarer : "Je suis venu à Milan parce que j'étais convaincu par le projet et je veux poursuivre ainsi. Maintenant il nous reste la Supercoupe, nous voulons gagner un premier trophée cette saison."

Paolo Maldini Gennaro AC Milan

Gennaro Gattuso Paolo Maldini AC Milan

Paolo Maldini Leonardo AC Milan

Paolo Maldini Leonardo AC Milan

Milan ne s'est pas imposé, cependant, battu sur un but de Cristiano Ronaldo mercredi soir, un match qu'Higuain n'a même pas débuté. Officiellement, il était fiévreux, mais il est entré en seconde période, au moment où Milan essayait de renverser la situation. En réalité, il a débuté sur le banc car il était déjà certain qu'il se dirigeait vers la sortie, Milan espérant le remplacer par Krzysztof Piatek (Genoa).

Cela pourrait s'avérer une bonne pioche, le joueur de 23 ans ayant inscrit 13 buts depuis le début de la saison. Mais l'incapacité des Rossoneri à conserver leurs meilleurs éléments a de quoi inquiéter. Un rappel pour les supporters que les ennuis financiers ne sont pas finis pour le club qui a dépensé 233 millions d'euros à l'été 2017, avant de devoir passer la main à la tête du club l'an passé.

De plus, la nomination d'Ivan Gazidis comme directeur général a été accueillie avec précaution. Arsenal a connu d'importantes difficultés sportives lors de son passage à l'Emirates, perdant plusieurs de leurs meilleurs joueurs. Du côté des bonnes nouvelles, le nouvel organigramme des Milanais fait la part belle aux anciens joueurs du club, avec notamment Leonardo et Paolo Maldini.

L'article continue ci-dessous

Une qualification en LDC plus que nécessaire

"La meilleure chose, c'est que nous avons Paolo, Gennaro et moi-même dans le secteur sportif", déclarait Leonardo au début de la saison. Le Brésilien a répété à maintes reprises qu'après les excès des dernières saisons, il n'y aurait plus de folies. "Malheureusement nous devons composer avec le Fair Play Financier", a-t-il récemment expliqué. "Tout le monde la sait, donc le mois de janvier ne nous donnera pas beaucoup d'opportunités. Il y aura des départs donc il y aura des arrivées."

"Si Milan termine quatrième, nous aurons un mercato important en juin. Mais si les objectifs du club ne sont pas atteints, il n'y aura pas d'arrivée majeure et les joueurs importants ne seront pas retenus. Mais, tôt ou tard, nous y arriverons."

Bien évidemment, les supporters milanais habitués au succès, se montrent impatients, mais il faut gérer les problèmes laissés derrière eux par Li & Co. La perspective d'un septuple champion d'Europe empilant les stars reste encore lointaine. Comme les départs de Bonucci et Higuain l'ont montré, simplement garder ses meilleurs éléments semble déjà trop compliqué pour le Milan à l'heure actuelle.

Fermer