La PSG Academy à Miami, un business lucratif

Commentaires()
PSG
Depuis le début de sa tournée, le PSG se penche beaucoup sur l'Academy qui porte son nom à longueur d'année en Floride. Une question d'image.

Au Nord-Ouest de Miami lundi après-midi, Alphonse Areola, Unai Emery, Yuri Berchiche, Maxwell et Zoumana Camara sont allés taper dans le ballon pendant une trentaine de minutes avec les jeunes de la PSG Academy de Floride.

Berchiche : "Si Neymar vient, le club grandira avec lui"

Depuis son arrivée aux Etats-Unis, Paris met les petits plats dans les grands pour son "centre de formation" des talents de la région. Entraînement des joueurs à la Barry University, cours particuliers pour les entraîneurs et éducateurs, séances d'autographes... tout est fait pour mettre en avant la volonté du club de développer les structures de formation de Miami. 

Jamais très loin de ses poulains, Ravy Truchot, sourire aux lèvres, profite à fond du séjour de l'équipe première du PSG. Cet entrepreneur français de 45 ans, arrivé à Miami il y a 5 ans, a décidé de se lancer dans l'aventure de la PSG Academy il y a trois ans. "On a discuté avec le PSG et il me semblait bien pour eux, pour leur méthodologie et leur ADN de venir s'installer à Miami, explique-t-il. On a un potentiel énorme dans la région. Je connaissais le PSG avant de m'investir dans ce projet comme j'ai monté le FC Miami City avec d'anciens joueurs professionnels comme Wagneu Eloi ou Samuel Ipoua."

Propriétaire du deuxième club de Miami, qui évolue en PDL (équivalent de la 4ème division), Ravy Truchot a fait du savoir-faire parisien, le centre de formation de sa propre équipe première, essentiellement composée de français. "C'est le même club, poursuit-il. La PSG Academy est le centre de formation du FC Miami City. On a quelques joueurs qui sont déjà devenus professionnels grâce à cette formation." Aucun n'a cependant été intégré à l'academy majeure du club basée à Saint-Germain-en-Laye. Si les dirigeants français ne se priveront pas de récupérer un talent, ce n'est pas le but premier de ces académies à travers le monde. Paris souhaite surtout développer sa marque et son image dans certaines régions du monde.

2300 euros l'année pour les 600 jeunes de l'Academy

Alors comment fonctionne ce mélange entre équipe locale et formation étrangère ? Ravy Truchot paye chaque année un droit d'utilisation de la marque, de la méthodologie et des équipements du PSG. Avec une valeur exponentielle du fait de la notoriété grandissante du Paris Saint-Germain, mais aussi de la demande, fortement venue des Sud-Américains vivant dans la région.

L'Academy a dans l'obligation de respecter le cahier des charges mis en place par le club de la capitale pour la formation des jeunes. Pour le reste, Ravy Truchot est assez libre. Des U6 aux U19, chaque joueur paye un total de 2300 euros par saison pour bénéficier de l'apprentissage made in PSG. Un montant sur lequel le Paris Saint-Germain ne prend aucun pourcentage, qui s'avère très intéressant pour l'entrepreneur. Ces dernières années, les académies parisiennes fleurissent dans le monde. La dernière vient d'être ouverte au Liban. 

Loïc Tanzi, à Miami

Prochain article:
Leganes-Real Madrid 1-0, ça passe quand même pour le Real Madrid
Prochain article:
Saint-Etienne-OM 2-1, Khazri enfonce Marseille
Prochain article:
PSG, Qatar Tour 2019 - Le carnet de bord des Parisiens, épisode 3
Prochain article:
L'Atletico Madrid sorti de la coupe
Prochain article:
AS Monaco - Jovetic de nouveau blessé
Fermer