L1 - Reims fait la bonne opération, Nantes repart de l'avant, des regrets pour Caen

Commentaires()
GETTY
Trois matches de Ligue 1 se sont déroulés ce dimanche après-midi pour le compte de la 26ème journée. Trois matches aux scénarios mouvementés.

En ce dimanche après-midi ensoleillé sur l'Hexagone, six équipes s'affrontaient pour le compte de la 26ème journée de Ligue 1, toutes avec des objectifs bien distincts. À la Mosson, deux équipes sensiblement similaires tant dans le style de jeu que dans les points engrangés cette saison s'affrontaient pour rester bien accrochés en vue d'une qualification européenne, puisque le MHSC recevait le Stade de Reims.

À Toulouse, le Stade Malherbe Caen, en très mauvaise posture au classement, se devait de l'emporter après les victoires d'Amiens (1-0) et Guingamp (1-0), respectivement obtenues face à Nice et Angers samedi soir, pour défendre sa place dans l'élite.

Enfin, à Nantes, les hommes de Vahid Halilhodžić, peu aidés par les récents évènements liés à la disparition de leur buteur Emiliano Sala, avaient pour mot d'ordre de renouer avec le succès, qui plus est devant leurs supporters. Et sous un soleil que l'on pourrait qualifier de printanier, les fortunes ont été diverses.
 

Montpellier 2-4 Reims - Il faudra bel et bien compter sur le promu

Montpellier Reims 24/02/19 L1

À égalité de points au coup d'envoi de la rencontre, le MHSC et le Stade de Reims pouvaient s'attendre à une rencontre disputée, entre deux formations supposées du même niveau. Néanmoins, si la rencontre a bien été disputée, ce sont bien les Rémois, promus en Ligue 1 cette saison, qui ont semblé un niveau au dessus de leur adversaire du jour. En effet, si les locaux avaient ouvert le score grâce à Daniel Congré en début de rencontre, Reims à su inverser la tendance en égalisant par Rémi Oudin, avant de s'offrir le luxe de reprendre l'avantage suite à un pénalty transformé par Zeneli. 

Montpellier avait beau égaliser grâce à Gaétan Laborde d'une reprise de volée croisée qui trompait Edouard Mendy, les visiteurs allaient faire étalage de leur force mentale en reprenant l'avantage sur un doublé de Rémi Oudin, sorti sur blessure en fin de rencontre. Mieux, Pablo Chavarria inscrivait même un quatrième but pour le Stade De Reims en toute fin de match. 2-4 score final. C'est officiel, il faudra bel et bien compter sur les Champenois en cette fin de saison. 


Toulouse 1-1 Caen - Gradel, le sauveur du TFC

Toulouse Caen 24/02/19 L1

Suite aux victoires de l'En Avant Guingamp (1-0) et de l'Amiens SC (1-0) samedi soir, le Stade Malherbe Caen n'avait d'autres choix que de l'emporter en terre toulousaine pour, à son tour, sortir les crocs en vue de la lutte pour le maintien qui cette année encores'annonce particulièrement mouvementée.

Face au TFC, qui n'avait remporté aucun de ses 10 derniers matches de championnat au Stadium, les hommes de Fabien Mercadal ont longtemps cru tenir leur succès tant espéré depuis une série interminable de 18 matches, eux qui avaient ouvert le score sur une réalisation inscrite dans les tous derniers instants du premier acte par Enzo Crivelli. Néanmoins, c'était sans compter sur l'éternel sauvetage du buteur local. En effet, dans le temps additionnel de la rencontre, Max-Alain Gradel, seul joueur du TFC à se montrer au niveau cette saison, s'est chargé de remettre les deux équipes à égalité sur une merveille de coup-franc à l'entrée de la surface. 1-1 score final, et un partage des points qui, malheureusement, ne fait les affaires de personnes ce dimanche. 


Nantes 1-0 Bordeaux - Les Canaris retrouvent des couleurs  

Nantes Bordeaux 24/02/19 L1

Après leur passage à vide en L1 début février, les Girondins ont su renouer avec le succès en remportant le derby de la Garonne contre Toulouse (2-1) dimanche dernier, avant de concéder le nul face à Guingamp cette semaine pour le compte d'un match en retard. 

Ce dimanche, les hommes d'Eric Bedouet ont cette fois goûté à la défaite du côté de la Beaujoire, face à des Nantais convalescents depuis la disparition de leur attaquant vedette Emiliano Sala, qui n'avaient remporté qu'une seule de leurs cinq dernières rencontres de Ligue 1. 

Dans une dynamique négative, les locaux ont pourtant su reprendre leur marche en avant devant leurs supporters. À la réception d'un corner bien frappé par le capitaine Valentin Rongier, Nicolas Pallois, grand ami de l'Argentin, ne se faisait pas prier pour tromper Benoît Costil d'une d'une puissante volée du pied gauche (51ème). Si Nantes n'avait que sept points d'avance sur la zone de relégation, les Canaris en disposent désormais de dix. Bonne opération.

Fermer