Karembeu réagit à la polémique qui touche les Bleus

Commentaires()
Getty Images
L'ancien international Christian Karembeu a donné son avis à propos des attaques dont est victime l'Equipe de France par rapport aux origines.

Une semaine après l'épilogue du Mondial qui a vu les Bleus s'offrir une deuxième étoile, les saillies émanant de l'extérieur et qui concernent les origines des champions du monde sont toujours présentes. De nombreux médias et personnalités ont osé remettre en question le lien qui existe entre ces joueurs et leur patrie, allant même jusqu'à les réduire à des représentants africains.

Ces attaques nauséabondes ont mis en colère beaucoup de français, dont le premier ministre et aussi quelques sportifs connus (Nicolas Batoum, Evan Fournier). Même les principaux intéressés ont réagi et fait part de leur désaccord, à l'instar de Benjamin Mendy, à travers un message subtile posté sur les réseaux sociaux. 

Presque une semaine après la victoire face à la Croatie, la polémique ne désenfle pas. Et cela commence à irriter sérieusement. Parmi ceux qui ont tenu à taper du poing sur la table, il y a notamment Christian Karembeu. L'ancien international (53 sélections) s'est exprimé dans les colonnes du Parisien. Pour lui, tout ce débat n'aurait jamais dû avoir lieu. "Je ne comprends pas cette polémique, a-t-il lâché. Ce titre de champions donne au contraire une visibilité à une France diverse et qui l’a toujours été : il y a eu Platini, Zidane et maintenant Pogba… Il faut être fier de notre diversité et de l’avenir commun que nous avons su construire ensemble. Les valeurs du sport permettent cela. Notamment celles qui veulent qu’on appartienne à une nation et qu’on joue pour celle-ci".

Le champion du monde 1998 espère que ce sujet va vite être mis aux oubliettes et qu'on puisse surtout louer cette équipe pour ses accomplissements, d'autant plus que le groupe est jeune et ne sait peut-être pas comment se comporter face à la gloire. "S’ils ne réalisent pas encore, ils vont se découvrir dans le regard des autres, a prévenu l'ancien joueur du Real. Car maintenant, ils appartiennent à tout le monde et quoi qu’ils fassent, leur vie a changé. Chacun va réagir à cela selon son tempérament et son éducation. Mais il faut essayer de rester nature et simple le plus possible".

Fermer