Juventus-Inter 1-0 - La Juve prend ses distances avec l'Inter

Commentaires()
Getty
La Juve a dompté l'Inter dans le derby d'Italie (1-0), ce vendredi soir, au sommet de la Serie A. Mandzukic a délivré la Vieille Dame.

Le champion reste le patron. Froide, réaliste, intelligente dans sa gestion, la Juventus a su mettre les ingrédients nécessaires à ce Derby d'Italie pour prendre ses distances avec l'Inter au classement. Le club lombard s'était déplacé avec des armes à faire valoir et une vraie ambition. Et si ce choc a été intense et âpre, c'est bien l'équipe d'Allegri qui a eu le dernier mot.

Cristiano Ronaldo, toujours aussi dangereux, a encore démontré sa volonté de se muer en passeur, quitte à faire parfois passer son compteur-but au second plan. La superstar portugaise a distillé un centre très dangereux sur la tête de Mandzukic en tout début de match, sans succès (8e). Une première alerte suivie d'une réponse des visiteurs à la demi-heure de jeu, après une montée en puissance progressive. Gagliardini, bien décalé par Icardi, a déclenché une frappe soudaine qui a trouvé le poteau (29e).

La Juve a ensuite mieux terminé ce premier acte, mais Bentancur, d'une frappe à mi-distance (36e), puis Chiellini, d'une tête sur corner dans la foulée (37e), n'ont pas su forcer le verrou intériste. Ronaldo, lui, s'est essayé avec un superbe retourné pour éveiller les doux souvenirs du printemps... Le suspense était encore total à la pause.

Cristiano Ronaldo Juventus Inter Serie A

L'article continue ci-dessous

Au retour des vestiaires, la Juve a remis le pied sur le ballon tout en tentant de piquer. Sa bonne exploitation des côtés a été un problème permanent pour les hommes de Spalletti. Et c'est sur une phase de ce type, peu après l'heure de jeu, que la lumière est venue. L'inévitable Mandzukic, étrangement seul, a fait parler son sens du timing pour placer une tête imparable et délivrer la Vieille Dame 1-0, 66e).

Le dernier quart d'heure a été dans le même ton, intense et disputé. Cristiano Ronaldo aurait pu donner un peu d'ampleur au score, mais le Portugais a manqué son coup-franc direct dans les dernières minutes (88e). Avant lui, Perisic n'avait pas fait mieux en expédiant son missile dans le mur (75e). Le score en est resté là. Grâce à ce succès, la Juve, leader, compte désormais 14 points d'avance sur le club milanais, troisième. 

 

Fermer