Ivan Perisic révèle pourquoi la Croatie sera surmotivée contre la France

Commentaires()
Getty
Ivan Perisic est conscient que l'équipe de France a déjà mis fin à l'aventure croate en 1998 et ne veut pas que l'histoire se répète.

La Croatie de Luka Modric aura fait mieux que celle de Davor Suker. En 1998, l'équipe au damier atteignait pour la première fois de sa très jeune histoire une demi-finale de Coupe du monde en France et a été vaincu par le pays hôte sur un doublé de Lilian Thuram. En 2018, la génération emmenée par Luka Modric, a quoi qu'il arrive, déjà fait mieux que la génération 1998.

Les hommes de Zlatko Dalic sont en finale de la Coupe du monde 2018 et affronteront la France. Une occasion pour la Croatie de prendre sa revanche sur 1998 et d'entrer définitivement dans l'histoire où de voir l'histoire se répéter en butant une nouvelle fois sur les Bleus, et les voir sacré dans la foulée comme il y a vingt ans. Dans un entretien accordé à la FIFA, Ivan Perisic a reconnu que la Croatie n'est pas favorite de cette rencontre et qu'il y a une motivation supplémentaire à affronter la France.

L'article continue ci-dessous

2018-07-12-Croatia-Mario Mandzukic

"Un rêve si proche"

"La France nous a arrêtés en demi-finale en 1998. Nous aurons une motivation supplémentaire à cause de cela, c'est certain. Ils sont favoris, mais nous ferons de notre mieux pour les surprendre. Nous avons trois jours pour nous préparer. Notre rêve est si proche maintenant", a admis le milieu de terrain croate de l'Inter Milan.

"On fait partie des plus petits pays à atteindre la finale avec l'Uruguay. Quand on regarde les infrastructures à la maison, on est un miracle. Dans trois mois, on va recevoir l'Angleterre en Ligue des nations mais on n'a pas de stade adéquat pour recevoir une telle équipe. On a des joueurs fantastiques, c'est un des plus grands exploits sportifs de la Croatie. On a eu de grands résultats dans d'autres sports, mais quand on regarde la popularité du foot dans le monde, c'est un succès global. Je suis très fier d'être le sélectionneur qui a emmené la Croatie en finale. On vivait tous avec les résultats de 1998, c'était un pays jeune à l'époque, aujourd'hui c'est une autre époque, un autre football", a déclaré le sélectionneur croate, ce jeudi en conférence de presse.

Pour réussir l'exploit et entrer dans l'histoire de leur pays et du football mondial, la Croatie devra avant toute chose se préoccuper de bien récupérer puisque les hommes de Zlatko Dalic auront eu un jour de récupération en moins sur les Bleus, mais surtout ils ont disputé trois prolongations lors de la phase finale de cette Coupe du monde 2018, soit un match de plus que l'équipe de France en termes de temps de jeu.

Prochain article:
Leganes-Real Madrid 1-0, ça passe quand même pour le Real Madrid
Prochain article:
Saint-Etienne-OM 2-1, Khazri enfonce Marseille
Prochain article:
PSG, Qatar Tour 2019 - Le carnet de bord des Parisiens, épisode 3
Prochain article:
L'Atletico Madrid sorti de la coupe
Prochain article:
AS Monaco - Jovetic de nouveau blessé
Fermer