Italie - Verratti : "Ce qu'on a fait jusqu'à maintenant, c'est incroyable"

Getty

L'Italie de Marco Verratti a terminé le travail ce dimanche pour son troisième match de la phase de poules (1-0). Un troisième succès, toujours pas de but encaissé et une large revue d'effectif qui a permis au milieu de terrain du PSG de faire son retour, lui qui était blessé à l'entame de la compétition.

Passeur décisif, l'intéressé a été très bon et pouvait savourer au coup de sifflet finale de la rencontre. "C'était très dur physiquement, on a changé beaucoup (de joueurs) mais la victoire est arrivée et on est contents", a réagi le petit hibou.

"Mais on sait qu'il n'y a pas qu'une équipe qui peut gagner. On est six, sept équipes qui veulent arriver à la finale, on doit avancer match après match. On doit tout donner, on sait qu'il n'y a pas de matches faciles.

"On joue contre des nations, des grands joueurs qui laissent leur peau sur le terrain, c'est normal. Tous les matches sont difficiles, à nous de les rendre faciles en produisant du beau jeu, en jouant avec le coeur. Ce qu'on a fait jusqu'à maintenant, c'est incroyable et il faut continuer comme ça."

Absent des terrains depuis la demi-finale retour de Ligue des champions entre Manchester City et le Paris Saint-Germain, Verratti était ravi d'avoir pu rejouer en vue de la phase finale d'un Euro que la Nazionale aborde comme un gros outsider.

L'article continue ci-dessous

"Je me suis senti très bien. J'ai beaucoup travaillé pour revenir, ce n'était pas une blessure musculaire, c'était une blessure des ligaments. Je pense que ça va bien. Je suis arrivé à faire 90 minutes, c'est que ça va bien et je pense que ça ira pour la suite", a-t-il assuré.

"Non, pas de pression, on prend du plaisir à jouer, on fait le beau travail au monde, celui de représenter notre nation. Bien sûr, tout le monde veut gagner et nous aussi, et pour arriver à gagner il faut donner tout ce qu'on a, à chaque match. On verra jusqu'où on arrive."

En huitièmes de finale, l'Italie a donc désormais rendez-vous samedi prochain avec le deuxième du groupe C, celui des Pays-Bas, de l'Ukraine, de l'Autriche et de la Macédoine du Nord.