Italie, Roberto Mancini : "La Ligue des Nations est positive"

Commentaires()
Getty Images
Roberto Mancini voit la Ligue des Nations comme l'occasion idéale de lancer dans le bain la jeunesse italienne et lui permettre de se révéler.

Absente de la dernière Coupe du monde en Russie, l'Italie entame sa reconstruction. La Squadra Azzurra doit tourner une page de son histoire avec une génération de cadre vieillissante à l'image de Gianluigi Buffon, qui a pris sa retraite internationale. Appelé à la rescousse en juin dernier, Roberto Mancini a une grande mission devant lui, faire monter la nouvelle génération tout en restant performant.

Bien évidemment, Roberto Mancini n'a pas beaucoup de temps devant lui pour mettre en place une équipe compétitive et va devoir tout mettre en oeuvre pour qualifier la Squadra Azzurra pour l'Euro 2020. Mais l'ancien entraîneur de Manchester City espère profiter de la nouvelle compétition de matches amicaux, la Ligue des Nations, pour révéler des jeunes joueurs.

Chiellini : "Je ne pouvais pas laisser l'Italie derrière moi"

Giorgio Chiellini Italy press conference 06092018

L'article continue ci-dessous

"Les choses se sont très bien passées avec nos rencontres amicales en juin. Je pense que la Ligue des Nations est un développement positif, car il est préférable pour les joueurs de se battre pour trois points. Cela peut nous aider à introduire de jeunes joueurs sur la scène internationale", a analysé Roberto Mancini en conférence de presse avant le match contre la Pologne.

"Sur le papier, nous sommes dans un groupe avec des équipes très fortes, peut-être des équipes plus fortes que nous en ce moment. Nous devons attaquer et jouer pour gagner. L'Italie n'a pas réussi à se qualifier car nous n'avons pas marqué de but contre la Suède sur un match aller retour et nous devons travailler à être plus clinique. Nous n'avons pas de temps à perdre et nous avons des problèmes à régler, mais ce tournoi pourrait nous donner satisfaction", a poursuivi le sélectionneur italien.

Roberto Mancini veut apporter du sang neuf mais a aussi conserver des cadres comme Giorgio Chiellini qui va atteindre sa 100ème sélection et est motivé par le nouveau défi en sélection : "J'ai considéré quelques choses et en ai discuté avec mes amis. Je ne savais pas si j'y retournerais, mais l'enthousiasme que les jeunes apportent vous pousse vraiment. Durant ce camp d’entraînement, il y a eu une atmosphère calme, un désir d’avancer, de faire quelque chose de nouveau et de ne pas regarder en arrière. Vous ne pouvez pas laisser l'équipe nationale derrière. J'espère que ma présence ne sera jamais un problème pour cette équipe".
 

Fermer