International Champions Cup : Bayern 3-1 PSG, les titis ont sombré après une première période de qualité

Commentaires()
Imago
Pour son troisième match de préparation, la formation de Thomas Tuchel a été vaincue mais les jeunes ont montré un beau visage en première période.

Sous un beau soleil en Autriche, du côté de Klagenfurt, le Bayern Munich et le Paris Saint-Germain poursuivaient leurs préparations avec cette entrée en lice dans l'International Champions Cup, la compétition devenue phare pour les gros clubs en avant-saison. Malgré de nombreux absents pour cause de Coupe du Monde et donc de vacances des deux côtés, la rencontre a été animée et intense, avec quelques enseignements.

Weah ne tremble pas pour son premier but

Dans un système en trois défenseurs, Thomas Tuchel pouvait vérifier où en était sa jeune équipe, avec neuf joueurs sur 11 formés au club au coup d'envoi. Malgré une équipe peu expérimentée avec le seuls Buffon, Diarra et Rabiot en leaders, le club de la capitale a été à son aise en première période. L'ouverture du score de Timothy Weah, bien lancé en profondeur par Rimane, en a été la juste récompense. Sur ce coup, le jeune attaquant international américain n'a pas tremblé face à Sven Ulreich pour inscrire son premier but avec l'équipe professionnelle.

Après 45 minutes convaincantes, le PSG va faire face à un Bayern bien plus impliqué et appliqué au retour des vestiaires. La formation dirigée par Niko Kovac se reprend bien avec les entrées en jeu de David Alaba et Kingsley Coman. La faille est trouvée à l'heure de jeu sur corner : bien servi par Arjen Robben, Javi Martinez catapulte le ballon au fond des filets. Nkunku avait juste avant l'occasion de mettre un second but pour les siens mais n'avait pas pu régler sa frappe.

Le retour de Renato Sanches

Usés physiquement et moins bien dans le jeu, les champions de France 2018 vont voir leurs adversaires du jour passer devant, grâce à un coup-franc superbement frappé côté droit par Renato Sanches. De retour au Bayern après un prêt peu concluant du côté de Swansea, le milieu portugais a une carte à jouer auprès de son nouvel entraîneur.

Plus frais, les Bavarois vont en profiter pour marquer un troisième but et faire le break grâce à Joshua Zirkzee. Le jeune attaquant néerlandais de 17 ans profite d'un beau service de Gnabry pour crucifier une nouvelle fois Rémy Descamps, le remplaçant de Buffon. Prochain match dans une semaine face à Arsenal, pour les retrouvailles avec Unai Emery du côté de Singapour.

Fermer